Christophe Lasserre est un chef d’entreprise avisé, passionné de sport. Depuis trois ans, il a pris les rênes de l’Asptt-Nevers Tennis avec Denis Prin.

Enseignement supérieur, Sport et Entreprise

Licencié au club depuis 2002, c’est presque naturellement qu’il en est devenu président. Christophe est un homme de challenge et de défis, à la ville comme à la scène. Diplômé des grandes écoles de commerce, il fonde « Le Journal des Grandes écoles », organise la course des légendes qui réunit plus de 5 000 personnes au stade Charletty, sous le parrainage de Stéphane Diagana… « L’idée était de réunir en un lieu, une journée, le monde de l’entreprise et celui des grandes écoles, de l’Université autour des valeurs du sport. Faire se rencontrer dirigeants et étudiants, dans un contexte autre que celui de l’entreprise, d’égal à égal, sans costumes ni cravates, créer des passerelles entre l’avenir et le devenir ».

Sur le même principe, Christophe a mis en place le challenge « Bike and Run ». Un vélo pour deux, des épreuves, des rencontres… entre le monde étudiant et celui de l’entreprise.

Tous avec l’ASPTT Nevers !

Formation des jeunes

Au sein du club qu’il préside avec Denis Prin, la formation est au cœur du projet. « La compétition c’est bien, mais le moteur c’est la formation des jeunes, leur progression. Ajoutez le plaisir et l’envie de jouer à la qualité de l’encadrement et les performances suivront ». Avec quelque 330 licenciés, une centaine de plus en trois ans, un quatrième court couvert sorti de terre, des partenaires fidélisés et des nouveaux qui arrivent… les voyants sont au vert !

« Nous avons mis en place un club de partenaires et développé des actions de promotion autour du club. Plus de mercenaires, et l’argent est investi sur les jeunes, l’encadrement. » Stéphane Save, l’entraîneur historique du club a signé un CDI et s’occupe pour moitié de son temps de l’enseignement du tennis et pour l’autre moitié du suivi des jeunes, de l’organisation du club, de la composition des équipes, du volet administratif… Il est épaulé dans sa tâche par Bruno Farruch, lui aussi moniteur expérimenté, dont l’activité est plus tournée vers les adultes.

« Nous sommes également très heureux de l’essor et du développement du Tennis en fauteuil au sein du club. Cela nous tenait particulièrement à coeur. Avec le soutien du comité régional handisport, nous avons fait l’acquisition de fauteuils adaptés qui sont à la disposition de nos licenciés. C’est l’égalité, l’accès pour tous à la pratique du tennis ».