Début décembre sera, pour Joëlle Robert, l’aboutissement de quelques quatre années de travail, de centaines de jours et de milliers d’heures consacrées à la création du Diamant Masqué.

Le pari est audacieux, pour ne pas dire un peu fou. Créer de toute pièce un jeu de société, relève du sacerdoce, tant il faut y consacrer ses jours et en grande partie de ses nuits. Surtout lorsqu’il s’agit d’une entreprise artisanale. Joëlle Robert en sait quelque chose. Retirée dans la campagne nivernaise, près de Sully-La-Tour, elle trépigne d’impatience. Dans quelques jours, Le Diamant Masqué sera dévoilé au public.

La création, un parcours du combattant

Le Diamant Masqué, c’est un jeu de société. Mais, avant de lui trouver un nom, ce qui n’est pas une mince affaire, il aura fallu travailler sur le contenu, la mécanique du jeu, trouver un thème, rédiger des questions et vérifier les réponses, imaginer des défis… aller de salon en convention, tester le jeu avec des amis, la famille. Vingt fois sur le métier remettre l’ouvrage. Bref, un véritable casse-tête.

Un jeu de société sur le thème de l’art

Le Diamant Masqué, c’est un jeu de plateau sur le thème de l’art dont l’action se déroule dans un musée, commence le jour et finit la nuit. Deux jours et deux nuits de chasse aux admirateurs : les Meeples*. Le jeu, composé de quatre galeries thématiques, associe l’art à un autre thème : Arts, Vins et Agapes – Marché de l’Art – Des Oeuvres, des musées – Mouvements courants.  Dans chaque pièce, des questions en rapport avec le thème, des associations, des mots à deviner (mime et dessin) attendent les joueurs.

D’épreuves en défis, de questions en dessins, les Meeples changent de camp. Le joueur, ou l’équipe, ayant le plus de Meeples au terme du jeu étant le vainqueur. La région Bourgogne Franche-Comté est elle aussi à l’honneur. Les œuvres des musées de Nevers, Besançon et Dijon sont l’objet d’une ultime étape avant la découverte du diamant masqué. Des cartes de jeux, représentant des œuvres des musées de Nevers, Dijon et Besançon, datées du XVe au XXe siècle, sont l’objet d’un ultime défi et devront être placées par les joueurs sur une frise chronologique. Du jeu, de l’art, accessible dès l’âge de 12 ans. Et nul besoin d’être expert en la matière ! Sortie prévue début décembre.

*Petits bonhommes en bois représentant les visiteurs du musée

Où se le procurer ?

À Nevers :
– Maison de la Presse
– Musée de la Faïence et des Beaux-Arts de Nevers
– Fnac Nevers, Espace Colbert

Sur le net :
lediamantmasque.fr
sur facebook :
le diamant masque

Infos sur le jeu, comment se le procurer : Joëlle Robert  06 25 57 13 07 ou par mail : joelle.robert28@orange.fr