CONCERT ERIK TRUFFAZ QUARTET EN 2E PARTIE A LA MNCA LE SAMEDI 5 NOVEMBRE 2016 À 20H30

Erik Truffaz Quartet

France/Suisse/USA

Depuis plus de vingt ans, le quartet d’Erik Truffaz n’a eu de cesse de combler ses auditeurs en renouvelant constamment son approche musicale sans pour autant rompre le fil qu’il tend depuis ses débuts.
Si Patrick Muller a été remplacé par Benoît Corboz aux claviers en 2010 et le batteur Marc Eberta par le Suisse Arthur Hnatek l’année dernière, en revanche Marcello Giuliani demeure le pilier initial, et essentiel, des graves de la formation.

Leur dernier projet, Doni Doni, prolonge la quête d’une musique donnant autant la place à l’improvisation qu’à la création d’une ambiance musicale, tantôt extrêmement planante, d’autres fois à la forte saveur électro (bien qu’interprétée par un batteur bien vivant), sans oublier le lyrisme propre à Erik Truffaz.
L’équilibre entre puissance et délicatesse de ce groupe a souvent fait comparer le trompettiste français à Miles Davis. En réalité, ce serait davantage Miles invité par Weather Report, mais avec un son propre à notre XXIe siècle !

A écouter | Doni Doni, Parlophone, Warner Music France, jan. 2016

1ière partie:

Brotherhood Heritage

Création
France/GB

En 1969, un pianiste sud-africain installé à Londres depuis trois ans, Chris McGregor, fonde un orchestre improbable : le Brotherhood of Breath (la confrérie du souffle), un grand orchestre où se mêlent des musiciens africains et des improvisateurs avant-gardistes anglais (dont John Surman). Ensemble, ils vont créer un jazz original autour d’un rapprochement inédit entre mélodies (d’origine africaine, urbaines et rurales) et improvisations modales, parfois plongean dans le free. Le Brotherhood Heritage mené par François Raulin et Didier Levallet n’a rien du banal hommage ou de la relecture guindée.
Comme le nom de la formation l’indique, il s’agira davantage de témoigner de la manière dont le big band de McGregor a pu impulse un insatiable désir de chant et de liberté auprès de tous les singuliers musiciens ici rassemblés.

Fidèle à l’esprit d’origine, le concert sera festif, votif, combatif, démarcatif… bref créatif !

A écouter | Reportage, Jazz sous les pommiers, 2016

 

Réservez en ligne