Recevez la Newsletter

Tous les jeudis, recevez les sorties du Week-end dans la Nièvre

Conférence Zones Mixtes

 Jusqu’au 03 novembre
À partir de 18h00
 

En raison des conditions sanitaires et directives gouvernementales, ces événements sont susceptibles d’être reportés ou annulés.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter les organisateurs. #mesuresbarrières #distanciation #masque

Mardi 3 novembre à 18h, le Parc Saint Léger – centre d’art contemporain organise une conférence ZONES MIXTES à la médiathèque de Nevers. Jan Middelbos « Pour un inventaire provisoire des pratiques tactico-déviantes au travail » // Conférence ZONES MIXTES // Mardi 3 novembre à 18h // Médiathèque Jean Jaurès de Nevers Jan Middelbos est ouvrier-technicien plateau et doctorant en esthétique à l’Université Rennes 2 et en philosophie à l’Université Paris 8 sur « Les représentations artistiques du monde du travail à l’époque du travail dit immatériel : pratiques aux frontières du monde de l’art et du travail ». « Dans le cadre de cette conférence intitulée Pour un inventaire provisoire des pratiques tactico-déviantes au travail, je chercherai à rendre compte de quelques pratiques de retournement comme l’escamotage, la perruque (1), le jeu, le sabotage,… Les archives que j’ai accumulées tout au long de mon parcours professionnel – de ma carrière déviante – me serviront à présenter quelques unes de ces pratiques. Je reviendrais sur mon travail de documentation et de détournement des différents contextes de travail dans lesquels j’ai pu être amené à travailler. Actuellement Roadie (ouvrier-technicien plateau sous le régime intermittent du spectacle annexe 8 depuis 2013), j’ai été entre-autres : gardien de nuit dans un parking, coursier dans la restauration rapide, téléenquêteur pour un laboratoire médical, conditionneuse de roses à Rungis, opérateur ronéo à la gare Montparnasse, Maître de Demi Pension au collège Pierre Mendès France, photographe du Père Noël, reprographe à l’Inspection académique des Yvelines, photographe scolaire et opérateur-tireur pour la société Fotovista, etc. Mes premiers détournements ont donc eu lieu dans ces différents contextes de travail où j’ai cherché à construire, en lien avec mes études universitaires, l’espace d’une production artistique, documentaire, sociologique et politique. J’y ai pratiqué l’escamotage, la perruque, le sabotage, la grève, le recyclage, l’archivage, l’enregistrement (écrit, sonore et visuel),… et ce que j’ai appelé par la suite des « enquêtes artistiques participatives ». Des enquêtes qui, en s’appuyant sur les pratiques de détournement et de déviance, interrogent la représentation du monde du travail de l’intérieur même du processus de travail. » (Jan Middelbos) 1- Le travail en perruque consiste dans un contexte salarial (sur le lieu et pendant le temps de travail) en la réappropriation individuelle ou collective des moyens de production disponibles (matériaux et outils de production) afin de fabriquer ou transformer un objet en dehors de la production réglementaire de l’entreprise. http://jan-m.org Dans le cadre de l’exposition « Les ruses de l’intelligence », présentée jusqu’au 13 décembre au Parc Saint Léger, Centre d’art contemporain. ZONES MIXTES est un programme de conférences en partenariat avec la médiathèque Jean Jaurès de nevers. Photo : Perruk in progress, laboratoire-usine de Fotovista, janvier – juillet 2006

Informations complémentaires

Plus d'infos sur l'événement

Adresse :

,

Plus d'événements dans la même catégorie

Vous êtes actuellement hors ligne