Hugh Coltman

Shadows, Songs of Nat King Cole

Samedi 14 novembre à 20h30 – 1re partie de soirée
Maison de la Culture — Salle Philippe-Genty

Tarif de 9 E à 24 E la soirée
Info Réservations www.djazznevers.com

En 2015 et sur notre sol européen, il est difficile de se représenter le succès de Nat King Cole à la fin des années 1940, lorsqu’il délaissa progressivement le piano au profit du chant.C’est le flambeau de l’interprète fabuleux de Nature Boy (1948) et de Mona Lisa (1950) – mais aussi du Straighten Up and Fly Right, de celui qui donna ses lettres de noblesse au trio piano/guitare/contrebasse -, ce flambeau si spécifique du crooner, que Hugh Coltman, un vocaliste venant plutôt de la pop, a décidé de reprendre. Venu tard au jazz grâce à sa rencontre avec le pianiste Éric Legnini, il s’est lancé à corps perdu dans cet idiome. Au sujet de ce projet, il déclare : « J’ai sélectionné des titres plutôt sombres pour les reprendre de façon très brute, organique, c’est-à-dire avec des arrangements peu fournis. » Se situant dans la filiation de Tom Waits, Joe Henry, et parfois de Madeleine Peyroux, il apporte une nouvelle fraîcheur au vocalisme jazz.
HUGH COLTMAN VOIX THOMAS NAIM GUITARE PAUL LAY PIANO CHRISTOPHE MINK CONTREBASSE RAPHAËL CHASSIN BATTERIE