La Belle et la Bête, mardi 29 janvier 2019, à 20h, MCNA, à Nevers.

Après le succès de Cendrillon en 2013, Thierry Malandain revient au conte, créant sa version de La Belle et la Bête en septembre 2016, à l’occasion de la 17e Biennale de la Danse de Lyon. Ce ballet pour 22 danseurs, fidèle à l’histoire de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont et de la version cinématographique de Jean Cocteau, n’en est pas moins moderne. Malandain réussit le pari audacieux de doubler les personnages du conte (Belle, son Père et la Bête) avec ceux de l’Artiste, de son Âme et de son Corps. Souhaitant mettre en scène son travail de créateur, il fait aussi le parallèle entre la Bête qui tente de s’extraire de sa condition animale, et le danseur torturé entre son corps et son âme, essayant d’échapper à sa condition humaine pour atteindre la beauté.
Redécouvrez l’histoire d’amour de La Belle et la Bête grâce à ce ballet d’une extraordinaire beauté où se mêle sensibilité, esprit et virtuosité.