Alfredo Traps, représentant de commerce, est arrêté par une panne de voiture dans un village inconnu. Il est alors contraint de passer la soirée avec quatre vieillards qui lui proposent de partager leur repas et leur jeu : hommes de loi à la retraite, ils égaient leurs soirées en rejouant des procès, historiques ou imaginaires, le plus amusant étant bien sûr quand ils ont sous la main un accusé tout neuf, en chair et en os. Monsieur Traps acceptera-t-il de jouer ce rôle ? Ce roman court de Dürrenmatt est un classique de la littérature suisse-allemande. On pourrait le définir comme un roman philosophique à suspense : la simplicité de l’intrigue, l’efficacité de son écriture, la tension dramatique qui la traverse, la fin qui tombe comme un couperet… Olivier Broda incarne tour à tour les cinq personnages de la pièce avec un tel réalisme, autant par la voix que l’expression et le geste, que nous avons le réel sentiment d’être invité à sa table. Une performance scénique incroyable d’Olivier Broda, accompagné avec finesse par Dominique Brunier au violoncelle : un véritable festin théâtral !