Les eaux courantes, du samedi 23 février au dimanche 19 mai 2019, Centre d’art contemporain, à Pougues les Eaux.

Yann Sérandour opère un peu à la manière d’un historien dont les enquêtes tentent de donner un sens à une succession de faits, avec la bibliothèque et le livre comme lieux d’émergence de tous les projets.
Si, dans un premier temps, son travail trouvait sa source dans les pratiques conceptuelles des années 1960 et 1970, celui-ci tend aujourd’hui à s’émanciper des figures tutélaires de cette époque pour aborder des sujets plus périphériques à l’art et mettre ainsi en évidence les marges et le champ élargi de l’histoire.

Cette exposition sera la première occasion pour Yann Sérandour de proposer un dialogue entre ses différents projets et d’opérer une lecture renouvelée de sa pratique artistique.

Ce sera aussi l’occasion d’interroger la pratique de l’exposition non plus comme un simple dispositif de monstration mais comme une composante intégrale de la pratique de l’artiste.