Oscyl, mardi 4 février 2020, à 20h, La Maison, à Nevers.

Rencontre inédite entre sept danseurs et sept sculptures, Oscyl est un ballet ludique et inventif !

Pour cette nouvelle création, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux ont conçu sept sculptures biomorphiques à échelle humaine.
Nommées « Oscyls », en lien avec leur capacité d’osciller et de s’animer en contact des danseurs, elles sont inspirées de la sculpture Entité Ailée de Hans Arp. Les danseurs permettent aux Oscyls de basculer, arpenter, tourbillonner, leur offrent un souffle, n’ayant ni fondation ni socle. Ils vont au contact et cherchent à inventer un langage, par le toucher. Chaque signal, chaque impulsion, chaque approche appelle une réaction qui provoque le dialogue. On ne sait plus qui déclenche et qui réagit, la relation devient étrange et inédite.

Semblables à des marionnettes, les Oscyls réagissent au mouvement, l’amplifient, le transforment, le déjouent et parfois le prolongent. Mais, si la marionnette répond précisément aux intentions de son « manipulateur », les Oscyls, eux, une fois lancées, semblent dotées d’une étrange autonomie. Une fois déclenchées, elles ont le pouvoir de dilater ou de comprimer le temps, entraînant les danseurs dans des danses réactives variant d’une grande délicatesse à une ivresse jubilatoire.

À la croisée de la danse, des arts plastiques, du théâtre d’objets, du théâtre de marionnettes, Oscyl est un spectacle de danse étonnant à découvrir en grande salle !

Pensez à vous informer des mesures prises auprès de l'organisateur. Passez un bon été avec les bons réflexes : port du masque, lavage des mains et distance d'un mètre !