Rosie Volt, le dimanche 22 juillet 2018, à 17h, le Bourg, à Saint Saulge.

Elle descend de la montagne en chantant… Bulldozer de l’optimisme, ouragan d’énergie, tsunami d’émotions, voici la bergère tyrolienne Rosie Volt avec son troupeau de chèvres… Sur le champ, les citadins sont transportés au cœur des pâturages alpins!

Acrobate de la glotte, elle atteint des sommets vertigineux en chantant à gorge déployée l’air de la montagne. Ses échos sont un Hymne à la Natür toute entière.
Et dans cette ambiance bucolique, Rosie voit la vie en rose : «la natür, c’est le bonhür!» Chevrotante d’émotions et survoltée de désirs, Rosie Volt virevolte autour de ses pulsions, laissant galoper son naturel. Elle cavale, s’emballe, s’étale et… perd les pédales quand «l’Amür» dévale! L’élu de son cœur se transforme rapidement en homme de sa forêt qu’elle emmène sur l’Everest de ses rêves…

Une véritable bombe de bonheur explose alors devant les yeux des spectateurs hé «bêêêtés». Elle devient chèvre, pompom girl de la «verdür», femme de la jungle et chef d’orchestre tout terrain!

Chacun s’en retourne en chantant ce joyeux refrain: «yololohoudi… « Spectacle clownesque rural pour tous les urbains en manque de “natür, de bonhür et d’amür”

 A l’occasion du festival de la bêêêle et laine