Si la culture avait une chevelure, elle serait rousse. Rousse comme celle que l’on surnomme “La Dame d’Arthel”, à l’image de l’illustre George Sand. Comme elle, Annie Jeanneret, journaliste, écrivain, peintre et comédienne tient salon dans sa maison d’Arthel où elle a créé l’Ouvroir Sainte-Marie, un lieu entièrement dédié à l’art.

La quête de l’autre

Depuis 73 ans, Annie Jeanneret fait s’aimer les mots et la poésie. Comédienne, elle joue les grandes tragédies, au café-théâtre et participe à quelques films jusqu’à la fin des années 70. En 1978, elle rencontre le peintre et sculpteur René Guidi (1933-2001), ami de Picasso, Miro… à qui elle va donner ses mots : « Le poème est pour moi un cri, un souffle, une thérapie, le seul moyen de survivre ». Avec Guidi, elle a fait le tour du monde, mêlant sa poésie à l’œuvre de son compagnon. De 1982 et 1998, elle interviewe pour France Culture et RFI les figures majeures de ces dernières 50 années et immortalise sa « quête de l’essentiel » au travers de livres de témoignages.

Le festival d’Arthel

A Arthel, elle vient d’inaugurer l’Ouvroir Sainte-Marie, un lieu dédié aux oeuvres de son compagnon et aux siennes mais qui accueille chaque année des festivals. Le premier qui débutera lors des journées du patrimoine pour se terminer fin octobre verra se produire du théâtre, de la poésie, du didjeridoo, des spectacles de masques (avec Saadi Bahri) ou encore des musiciens tels que Luc Arteno ou Guy Jaillot.

Un pari osé dans ce petit village de 97 habitants dans lequel cette artiste de 80 printemps a décidé de tout donner et qui a accueilli plus de 150 personnes pour son premier week-end d’ouverture. Réservations au 06 18 09 68 39 ou
annie.jeanneret@wanadoo.fr

Un lieu entièrement dédié à l’art.

Sœur Emmanuelle : « Elle m’avait dit « Donne chaque jour ton sourire » et a illuminé ma vie. »

Professeur Israël : « Un grand chercheur mais surtout un immense poète méconnu. »

Jean Marais : « Une rencontre très forte avec cet homme que l’on oublie aujourd’hui. »

César : « Il avait tout : l’argent, l’amour, le succès. Et je n’ai jamais connu quelqu’un d’aussi angoissé. »

Carolyn Carlson : « Cette femme était un génie ! »