Certains rhabillent les politiques pour l’hiver, d’autre préfèrent les mettre à Poil. C’est le cas du journaliste de l’Eclair Paul Birault qui, en mars 1914, voulut rendre hommage à un des précurseurs de la démocratie, Hégésippe Simon, à l’occasion du centenaire de sa naissance, dans la Nièvre…

Un candidat fictif

Le 31 mars 1914, 17 parlementaires et un Ministre de l’instruction publique (!) répondirent favorablement à l’invitation d’inaugurer à Poil un monument commémoratif à la mémoire d’Hégésippe Simon, « éducateur de la démocratie ». L’un d’eux prétendit même avoir « personnellement connu ce précurseur. »
Problème : Hégésippe Simon n’a jamais existé !

Ce personnage était en fait un canular monté de toutes pièces par le journaliste de l’Eclair Paul Birault pour démontrer l’imbécillité des politiques et la longueur du poil qu’ils avaient dans la main. Démasqué par le ministre du commerce Alfred Massé, Birault révéla l’affaire dans la presse qui eut un tel retentissement que lors des élections législatives à Cambrai (la ville des Bêtises), Hégésippe Simon obtint plus de 8000 voix… (Signalons au passage qu’avec un bon assistant parlementaire, ces estimés élus ne se seraient pas fait rouler dans la farine… et qu’on en connaît d’autres, des candidats non déclarés qui de nos jours obtiennent quand même des parrainages !)

L’esprit Allais

103 ans plus tard, c’est l’association Alphonse Allais qui, sur la proposition de son porte-parole Xavier Jaillard, célébrera en juin le centenaire de ce canular. Une plaque à la mémoire d’Hégésippe Simon sera (vraiment) inaugurée avec cette fois-ci la complicité du premier magistrat, et en présence de plusieurs personnalités. Elles se rendront le lendemain à une visite de Bibracte pour le lancement de nouvelles fouilles, destinées à trouver on ne sait quoi… Rappelons que les dernières fouilles engagées par l’association Alphonse Allais avait eu pour objectif de retrouver les bretelles de Dagobert…. On attend de voir qui de nos parlementaires seront présents.

100 ans après, combien d’élus se feront encore avoir par le Canular de Poil ?