Karine Rouet Daguin, Osons Nevers, candidat aux municipales de Nevers 2020 en vidéo

Mon parcours

Je suis née à Nevers le 14 juillet 1968, j’ai obtenu mon baccalauréat à Jules Renard puis j’ai suivi une formation littéraire à Paris. J’ai exercé plusieurs actions de bénévolat associatif et plusieurs fonctions : responsable marketing, directrice commerciale. Actuellement, je suis rédactrice pour le web, et pigiste presse écrite.

Un Livre de chevet
Le Spleen de Paris, Petits Poèmes en prose de Charles Baudelaire

Un Film
The Big Lebowski des frères Coen

Un Album
Imagine, de John Lennon

Une série
Game of Thrones

Un loisir
La peinture (acrylique et pastel sec)

Une actrice
Meryl Streep

Une chanteuse
Jane Birkin

Un super-héro
Batgirl

Un endroit préféré à Nevers
La promenade des remparts

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis
La sincérité

Ma plus grande fierté ?
C’est mon fils

Mon plus grand regret ?
Chaque échec

Mon petit plaisir honteux ?
Regarder les rediffusions de Candy dessin animé du club Dorothée en cachette

Mon juron favori ?
Merdum

Un péché capital ?
Gourmandise

La chose la plus dingue que j’ai faite ?
Avoir fait prendre 5 heures de retard au bus scolaire qui ramenait ma classe de collège de 5e d’une visite à Versailles parce que je voulais voir le pavillon de Marie-Antoinette alors à l’abandon et m’être perdue avec ma camarade. Pas de smartphone à cette époque…

Le plus beau cadeau que j’ai reçu ?
Une édition de la Pléiade de Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline

Le meilleur conseil qu’on m’ait donné ?
Le succès n’est pas linéaire, il se retrouve surtout dans tous les replis. Attardes-y-toi.

Mon meilleur souvenir politique ?
Ma rencontre avec Pierre Bérégovoy

Mon meilleur souvenir de Nevers ?
Nevers en fête les week-ends des grands prix de France de Formule Un à Magny-Cours

Mon plus mauvais souvenir de Nevers ?
La vague de froid en janvier 1985 qui a duré 15 jours : -23 °C à Nevers…

Si je devais détruire un bâtiment à Nevers ?
L’ex Maison de l’agriculture