Koikispass a demandé à des élus et des acteurs économiques locaux ce qu’ils comptaient faire pour l’économie locale, c’est la question !

Quel est votre engagement et quelles sont les actions concrètes pour assurer le redémarrage économique de la Nièvre ?

La réponse des élus locaux

Alain Lassus

Président du conseil départemental

Être là, pendant et après la crise pour soutenir l’emploi

« L’économie n’est pas une compétence du Département. Néanmoins nous avons la compétence organisation et aménagement du territoire et nous sommes attentifs à la situation. Pendant la crise sanitaire, nous avons continué d’assumer notre rôle de proximité et de soutien dans les domaines de la culture, du sport et du tourisme. Ces secteurs sont importants pour l’attractivité du département. Il était essentiel de maintenir les aides financières et de mettre en place des plans d’action pour assurer a minima leur pérennité. Ceux-ci génèrent de nombreux emplois sur le territoire et par conséquent contribuent au redémarrage de l’économie nivernaise. »

Denis Thuriot

Maire de Nevers et Président de Nevers Agglomération

Inciter à consommer local pour soutenir les entreprises

« Après le drive fermier, pour aider les producteurs nivernais à vendre leurs produits en circuit court, et la plateforme covid-jeconsomme58, annuaire départemental des entreprises ouvertes et des services accessibles durant le confinement, nous avons lancé une campagne de communication pour inciter les habitants à consommer dans les commerces locaux. Avec des messages forts tels que “une ville sans commerces, ce serait comme le Louvre sans la Joconde” pour dire que l’avenir de nos commerces dépend de chacun de nous. »

Elisabeth Grenin

Présidente du MEDEF

Reconstruire, refonder et protéger

« Suite aux échanges avec nos adhérents et pour soutenir la consommation, nous avons décidé de créer une newsletter hebdomadaire qui s’intitule « les nivernais (es) parlent aux nivernais(es) » et permet à chaque adhérent de nous faire part d’offres commerciales, d’une nouvelle activité, d’informations plus générales sur une réouverture, sur un besoin…. Toute information que le chef d’entreprise juge utile de communiquer. Mais nous allons aussi travailler avec les élus pour renforcer les fonds des entreprises et devoir agir pour inciter les jeunes à rester sur le territoire. »

Henri Valès

Maire de La Charité/Loire et Président de la Communauté de Communes Les Bertranges

Travailler ensemble pour rebondir

« Durant tout le confinement, la Communauté de Communes n’a pas cessé d’informer sur les dispositifs nationaux et régionaux accessibles aux entreprises. Aujourd’hui, nous travaillons en étroite collaboration avec le Département et la Région pour mettre en place plusieurs dispositifs de soutien à la trésorerie et d’aide directe pour la reprise de l’activité. La participation de la Communauté de Commune pourrait attendre près de 400 000 €. »

Michel Veneau

Maire de Cosne-cours-sur-Loire

La solidarité pour remonter la pente

« Afin d’aider les entreprises Cosnoises, l’agence de développement économique de la Ville a construit l’Accompagnement Individuel Renforcé. Ce dispositif permet aux entrepreneurs de faire évoluer la gestion de leur entreprise et tirer les enseignements de la crise du Covid-19. L’Association des Artisans et des Commerçants Cosnois, la Ville de Cosne et plusieurs commerces ont mis en place une cagnotte : le montant récolté s’élève à 5 000 € : 2 000 € versés par la Ville de Cosne et 3 000 € de dons. »

Hicham Boujlilat

Conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté

Financer les entreprises du territoire

« Nous sommes en train de finaliser des dispositifs avec notamment une contractualisation avec les collectivités territoriales (EPCI) pour la mise en place d’un fonds exceptionnel qui prendra en compte la situation spécifique de chaque territoire. Il y aura deux choses : un fonds pour permettre des avances remboursables à taux 0 avec un différé de paiement d’un an – la durée
du prêt sera de 5 ans et géré par notre régie (Agence régionale des avances remboursables) et un fonds d’investissement pour les petites entreprises, artisans, commerçants sous forme de subvention. »

La réponse des chambres consulaires

Sébastien Thomas

Président de la Chambre des métiers et de l’artisanat

Un coaching rebond pour soutenir les entreprises

« Nous proposons aux entreprises notre expertise en matière de dispositifs d’aide et de développement économique pour trouver et mettre en œuvre les solutions pour rebondir ! En partenariat notamment avec la Communauté de Communes du Sud Nivernais, nous proposons une analyse financière, structurelle et commerciale aux chefs d’entreprises pour les aider à mettre en place un plan d’action. Nous restons à la disposition des collectivités territoriales pour aider les entreprises de leur territoire, mettre en place cette action et relancer l’économie locale… »

Didier Ramet

Président de la Chambre d’Agriculture de la Nièvre

Valoriser les produits locaux pour aider les agriculteurs

« Les mesures de confinement ont sévèrement touché les agriculteurs qui pratiquent la vente directe de produits fermiers. C’est pourquoi nous les avons aidés à organiser un Drive fermier sur le site de l’épicerie solidaire de l’ASEM (*), en partenariat avec Nevers Agglomération. La demande est forte pour les productions locales et la proximité. Il faut continuer à encourager ces démarches. Je n’oublie pas non plus le rôle que doit jouer la grande distribution pour mettre ces produits à disposition des consommateurs et nous devrons y travailler. »

Franco Orsi

Président de la Chambre de Commerce et d’industrie de la Nièvre

« Agir pour relancer l’offre et la demande »

« Nous avons mis en place une cellule de crise et une veille sur les « aides COVID », recherché des fournisseurs locaux d’équipements de protections, créé une bourse d’entraide, favorisé le click and collect, cartographié les commerces ouverts et les restaurateurs proposant de la vente à emporter. Nous allons poursuivre, notamment via la promotion de la consommation locale et de proximité en lien avec notre chèque cadeau, « Nièvre achat plaisir ». Il va nous falloir préparer l’avenir de nos jeunes, par la promotion de l’apprentissage, l’accompagnement à l’orientation pour cette rentrée 2020 compliquée dans certains secteurs comme l’hôtellerie, la restauration, mais également en formant les futurs salariés de nos entreprises. »