Si vous avez du temps libre et pas envie de regarder pousser le poil de votre main, mais bien au contraire une folle envie d’apprendre l’italien, l’anglais,  l’allemand ou les arts plastiques… sans avoir l’envie (ou l’âge…) de retourner au lycée ou sur les bancs des amphis, l’Université du Temps Libre est faite pour vous.

Apprendre sans retourner à l’école : un rôle social

Contrairement à son nom, l’Université du Temps Libre n’enseigne pas l’art nécessaire de ne rien faire mais propose bien au contraire de continuer, tout au long de sa vie, d’apprendre.

Ouverte à tous (du collégien au retraité) l’Université du Temps Libre a un rôle plus que pédagogique : « Pour certaines personnes qui vivent seules, retraitées ou même sans emploi, c’est aussi une façon de rencontrer d’autres personnes ou de s’imposer un rythme au quotidien » explique Claudie Gracedieu, présidente de l’UTL depuis 2012.

Anglais, allemand, chinois ou arts plastique… pour tous !

Fondée en 1978, l’Université du Temps Libre propose des cours d’anglais, d’italien, d’allemand mais aussi de chinois, d’informatique ou d’art plastiques assurés par des professeurs en retraite ou des volontaires (la professeure d’anglais est par exemple américaine). A raison d’une adhésion de 18 € par an et d’une participation aux cours, chacun peut donc, à n’importe quel âge, décider de reprendre des études, le formalisme en moins : « Nous priorisons la convivialité et l’échange intergénérationel ».

445 adhérents et 3 antennes

En plus des cours, l’association invite des intervenants à animer des conférences (à raison de deux à trois par semaine) qui réunissent souvent une centaine de personnes sur les 445 adhérents que compte l’Université du Temps Libre qui dispose de trois antennes à Decize, Château-Chinon et Clamecy. Alors, pourquoi pas vous ?

Plus d’infos : 3 rue Lamartine, 58000 Nevers – 03 86 57 53 93