Constat : les rapports des Français avec les nouvelles technologies sont ambigus. Entre dépendance et rejet, leur cœur balance ! L’évolution à grande vitesse de ces technologies fait peur. Si ces dernières nous facilitent la vie au quotidien, elles nous enferment également dans des comportements compulsifs et chronophages. Pourtant, de nos jours, s’en passer relève de la gageure. L’engouement face aux nouveautés technologiques est tel que l’on se sent presque obligés de suivre le mouvement, de peur d’être largués… Alors, êtes-vous plutôt techno-dépendants ou anti-geeks ? Suivez-nous dans ce petit tour d’horizon de nos habitudes et des infos insolites au sein d’un monde 2.0.

(Principales sources : l’étude du Crédoc « Le baromètre du numérique 2016 » ; l’étude de CCM Benchmark « Les seniors et les nouvelles technologies », 2014)

ON COUPE TOUT !

Techno-dépendants, les Français ?

Si toi aussi tu consultes tes e-mails toutes les  5 minutes (comme 70 % d’entre nous), frises l’apoplexie en mode « hors connexion » et menaces de désosser ta box à mains nues quand le réseau pointe aux abonnés absents…, alors la digital detox est faite pour toi : des séjours pour se reconnecter avec la réalité et soi-même, échapper un temps à la Toile… jusqu’au prochain clic !

ET L’HOMME CRÉA LE SMARTPHONE

L’IBM Simon : le tout premier smartphone de l’histoire du numérique

Jacques a dit (Simon says) : « Je veux un téléphone qui fasse tout… ou presque. » Et le Simon Phone naquit en 1992. Lourd, moche, sûrement apparenté à un frigo, grand incompris de son époque, il a pourtant ouvert la voie : écran tactile et stylet, assistant numérique personnel, et, the last but not least, il faisait aussi office de téléphone.

RIP LE SMS ?

Non, le SMS fait bel et bien de la résistance

Mais la concurrence des messageries instantanées est rude. Messenger, Viber, Skype, WhatsApp… et des avantages à la pelle : messages et appels gratuits sans avoir besoin d’un numéro de téléphone, la fameuse (et vicieuse) notification des messages lus, envoi « fingers in the nose » de vidéos… Et rembarrer les gens avec un GIF ou un sticker, c’est tellement plus fun.

PHABLETTE

Quand le smartphone et la tablette se rencontrent…

… Pas plus de détails, bande de coquinous, le nombre de caractères étant limité, cela donne… une phablette. Avec un écran tactile intermédiaire entre ledit smartphone et ladite tablette (14 à 17,5 cm) et tenant dans une (grande) main, la phablette est bien décidée à prendre le pouvoir. Évite juste de la mettre dans la poche arrière de ton futal…

30 millions d’amis

Bienvenue sur Facebook

… ou comment connecter 30 millions d’utilisateurs actifs sur le réseau leader en France, à savoir Facebook. Oui, oui, un Français sur deux veut absolument partager des vidéos de chats « cro mignons » et risquer une tendinite aigüe du pouce. Tu veux des chiffres qui font peur ? All over the world, chaque jour, c’est 4,5 milliards de « like » et 10 milliards de messages envoyés. Partage ces infos si tu as aimé…

COMPUTER RAGE : MISTER HYDE 2.0

Quand la technologie nous fait dérailler…

Exaspération, frustration, fureur soudaine et irrépressible, et nous voilà en train d’achever notre ordinateur récalcitrant avec un club de golf. Fort heureusement, la France n’a pas « succombé » au phénomène du computer rage, qui ne touche que 2 % d’entre nous. En même temps, mieux vaut taper sur son ordi que sur son boss, non ?

LES DESCENDANTS DE GOLDORAK EN MODE CARPE DIEM ?

La génération Y, hyper connectée

Exaspération, frustration, fureur soudaine et irrépressible, et nous voilà en train d’achever notre ordinateur récalcitrant avec un club de golf. Fort heureusement, la France n’a pas « succombé » au phénomène du computer rage, qui ne touche que 2 % d’entre nous. En même temps, mieux vaut taper sur son ordi que sur son boss, non ?

SUS AUX TROLLS !

Internet a ses nuisibles, semeur de zizanie (poilu ou non), amateur de provocations et d’insultes, le troll sévit sournoisement sur la Toile. Il rôde sur les forums et les réseaux sociaux, refuse les diktats du Bescherelle et balaie la nétiquette. De bête à méchant, il n’y a qu’un pas. Alors, pauvres fous, fuyez ! Et surtout, do not feed the trolls (« ne nourrissez pas les trolls »). Souvenez-vous des gremlins…

BIG BROTHER IS WATCHING YOU !

Reste-t-il des non connectés ?

À l’heure où 85 % des Français possèdent un téléphone mobile et sont connectés à Internet, il y a les irréductibles, les non connectés. Minoritaires ? Certes. À côté de la plaque ? Peut-être… Que ce soit par choix, manque de moyens ou sous l’effet d’une petite poussée de paranoïa, ce n’est finalement pas si simple de « se débrancher » complètement des nouvelles technologies, envahissantes par nature.

T’AS PAS 100 BITCOINS ?

1 bitcoin = 1077,01 €

Le bitcoin est une monnaie virtuelle ainsi qu’un système de paiement électronique, sécurisé et anonyme. Inventé en 2008/2009,  le mystère plane autour de son (ou ses) créateur(s), dont le pseudonyme est : Satoshi Nakamoto. Grâce aux bitcoins, on peut notamment acheter (pour de vrai !) des biens et des services en ligne, leur faible coût de transaction séduisant les grandes entreprises du monde de la technologie. Mais attention au flou du cadre juridique en France…

2017, ANNÉE… DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE

Ou pas…

Si 2016 est considérée comme l’an 0 de la réalité virtuelle, 2017 devrait transformer l’essai. Jusqu’ici, les casques de réalité virtuelle n’ont pas rencontré le succès escompté : déception après une immense curiosité du public, prix prohibitifs, maux de tête, nausées (on n’en demandait pas tant !)… Aujourd’hui, on nous promet des équipements mieux conçus et des contenus audacieux. Vous l’aurez compris : ça va saigner chez les constructeurs…

QUAND PAPY SURFE SUR LA TOILE

Les digital seniors sont dans la place

Fini le mythe de l’irréductible fracture numérique entre les générations : 2 seniors sur 3 sont « silvernautes », et même multi-surfeurs. Ils communiquent, s’informent et achètent en ligne. Ils sont 75 % à avoir déjà téléchargé des applications depuis leur smartphone, 85 % depuis leur tablette. La plupart des seniors ne demandent qu’à se former aux nouvelles technologies.

QUI SUIS-JE ?

Je fais partie de la vie quotidienne de 3 Français sur 4. Vous vous endormez à mes côtés et 20 % d’entre vous me consultent dès leur réveil. Je suis si irrésistible que près de la moitié des Français viennent me causer au beau milieu de la nuit. Les jeunes adultes me sollicitent une cinquantaine de fois par jour (bande de fétichistes !). Ce n’est plus de l’amour, mais de la rage. Non, je ne suis pas un dieu… mais votre smartphone.

PARLONS PEU, PARLONS CHIFFRES

Les Français et le surf sur mobile

Sachant que 60 % des Français utilisent Internet grâce à leur mobile, les applications et sites les plus visités ainsi sont les suivants (chiffres Médiamétrie) :

• Google, the boss, avec 35 millions de visiteurs uniques par mois
• Facebook (32,7 millions)
• YouTube (24,4 millions)
• Twitter (12,8 millions)
Amazon se classe bon 10e avec 9,8 millions de visiteurs mensuels.

TOP 3

Des objets connectés les + délirants

Les objets connectés sont partout. Phénomène de mode ou véritable utilité ? Afin de vous inspirer, voici les plus fous d’entre eux présentés en ce début d’année au CES de Las Vegas, le salon de référence des nouvelles technologies (attention, âmes sensibles s’abstenir) :

• la chaise menstruelle, avec siège chauffant pour le popotin et bac récupérateur…
• le robot-laser tueur de moustiques
• le slip anti-ondes

Dur d’arrêter le progrès…

LA RÉALITÉ AUGMENTÉE…

GO !

Non, la réalité augmentée ne sert pas seulement à choper des Pokémon dans le jardin du voisin (damned !). Cette technologie, qui permet l’insertion d’éléments virtuels dans le monde réel (grâce, notamment, à votre smartphone), a de nombreuses applications. On peut, par exemple, « essayer » ses futurs achats sur soi ou chez soi (maquillage, meubles…), et ainsi dépenser plus facilement les sous que l’on n’a pas.

LA CYBERCRIMINALITÉ ÉTEND SA TOILE

L’info anxiogène du mois

Nous revoilà parmi le top ten des pays les plus ciblés par la cybercriminalité, avec près de 15 millions de Français victimes de cyberattaques en 2016 : fraudes bancaires, piratages informatiques, atteintes à la vie privée, ou encore ransomware. Ce dernier est un logiciel malveillant qui va prendre en otage vos données personnelles. Pour les récupérer, vous recevez une demande de rançon, avec, le plus souvent, l’obligation de payer en bitcoins (il y en a qui ne doutent de rien) ! Alors, adoptez les bons réflexes de prudence et cliquez avec modération…

60 milliards
de données ont été volées et diffusées sur la toile en 2016.

TOI GEEK, MOI TECHNOPHOBE

Amateurs et détracteurs

Selon une étude menée en 2013 par Crucial.fr en partenariat avec OpinionWay et le Journal du Geek, 7 Français sur 10 se disent intéressés, voire passionnés par les nouvelles technologies. Ont ainsi été identifiés 5 techno-profils :

• L’expert (9 %) : passionné, suréquipé, aware… Le geek, le vrai.

• Le social (29 %) : attiré par les nouvelles technologies, il est expérimenté et désireux de partager conseils et connaissances (forums, blogs).

• Le prudent (26 %) : débutant un peu méfiant, on évite de la lui faire à l’envers. Mais c’est un brave, il cherche à se perfectionner.

• Le pragmatique (25 %) : débutant un peu flippé par ce monde en constante évolution, il affiche un comportement raisonné face aux sollicitations numériques.

• L’anti-geek (11 %) : novice et peu concerné par les nouvelles technologies, il possède l’équipement de base, mais a échappé au piège de l’addiction.

SAVOIR-VIVRE vs TARTE DANS LA TRONCHE

Respectons notre prochain virtuel sans l’agresser

La nétiquette, très chers amis, c’est la charte qui régit les règles de communication, de conduite et de courtoisie sur la Toile.  Une phrase pour résumer la nétiquette : « Ce que vous ne ferez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire. » Et toc ! Donc, halte au langage SMS, aux CAPITALES intempestives, aux pourriels et aux spams, ainsi qu’aux pièces jointes XXL.

LE MOT DE LA FIN…

62 % des Français estiment que l’apport des nouvelles technologies dans leur vie quotidienne est positif ; 76 % reconnaissent que les technologies numériques facilitent efficacement certaines tâches. Ainsi, nous recherchons, avec plus ou moins de bonheur, un équilibre parfois précaire dans un monde de plus en plus dominé par le numérique. Qu’on le souhaite ou non, nos modes de consommation changent, s’adaptent, et l’impact des nouvelles technologies est bien réel tant dans notre vie personnelle que professionnelle. À nous de faire en sorte de ne pas nous laisser déborder, envahir par la multiplication des outils numériques. Le bonheur n’est en rien une question d’algorithmes…