19 ans que les « Zaccros d’ma rue » battent le pavé chaque été. Variété des spectacles, diversité des publics. Le festival a acquis ses lettres de noblesse et rayonne sur la France. Les Zaccros d’ma Rue, c’est les vacances. Les places s’animent, il y a des spectacles à tous les coins de rue, dans les cours et les allées. Des spectacles sous chapiteau, des spectacles à suivre, des déambulations…

quelques chiffres

  • 50 compagnies

  • 70 représentations

  • 200 artistes

  • 2 000 repas servis

  • 80 bénévoles

  • 30 techniciens et intermittents

  • 2e festival en Bourgogne Franche-Comté

19 années de spectacles et de fête !

Jusqu’au 8 juillet, Nevers va vivre une parenthèse culturelle dans une bulle artistique. Plus de 50 compagnies et 70 représentations vont illuminer la cité ducale. Des spectacles burlesques, drôles, riches en émotions. « En 1968 les artistes ont quitté les salles pour retourner dans la rue. Il y a un côté revendicatif assumé. Cette année, la Belgique est à l’honneur. Les belges sont créatifs et soufflent le vent de la liberté » souligne Françoise Ducourtioux, directrice artistique du festival depuis la 1ère édition en 2000.

Un esprit familial et convivial

« Nevers, c’est un festival tranquille. On peut tout faire à pied ». Un festival dans lequel les artistes aiment venir. « Il y a un respect du public pour les artistes. Ce qui est apprécié des compagnies. Parmi les spectateurs, beaucoup ont grandi ou sont nés avec les Zaccros. Chez les bénévoles, il y a les enfants, voire les petits-enfants, des bénévoles de la première heure. C’est assez incroyable »

Il y a ici une culture du spectateur !

Depuis leur fief du quai de Médine, au milieu des affiches qui retracent les Zannées Zaccros, Françoise se souvient de la naissance du festival sur les cendres de Théâtre en Stock. Un coup de colère. Une idée. Un coup de poker. 20 ans plus tard, le regard qu’elle pose sur les années passées est empreint de fierté et de reconnaissance. « Nous sommes dans la transmission. Avec les parades, les Zenfantillages, les ateliers menés par les Zaccros, les habitants de Nevers sont devenus acteurs et artistes du festival. Depuis 20 ans, les Zaccros ont fédéré des gens de tous horizons, créé des emplois, suscité des vocations, donné du bonheur et continueront d’en donner ! ».

Plus d’informations sur le site et le Facebook