Son adolescence a été bercée par les héros de Strange. Aujourd’hui, c’est lui qui les dessine et les imagine pour les grosses productions Marvel. Aleksi Briclot, 40 ans, est passé par Nevers, le lycée de la Com, il est aujourd’hui un artiste mondialement reconnu. Sa page Wikipédia en est la preuve !

il compte parmi les 100 meilleurs artistes mondiaux

Retrouvez-le sur les réseaux sociaux

Facebook et Instagram

Cinq années au lycée de la com’

Né en Lorraine, d’où il a hérité un accent belge, passé par l’Yonne, Aleksi Briclot a suivi ses études secondaires en Arts Appliqués, de la seconde au BTS, au lycée de la com à Nevers, au milieu des années 90. Cinq années passées à Nevers. Cinq années pendant lesquelles Aleksi s’est forgé un esprit critique, une ouverture d’esprit. « Je garde un très bon souvenir des années com’, de l’internat, avec « Goz » l’inséparable, du lycée. J’y ai acquis de nombreuses connaissances qui me sont utiles aujourd’hui ».

Des collaborations prestigieuses

Passionné de l’univers fantastique, celui des super-héros, depuis son plus jeune âge, Aleksi s’est fait un nom et s’illustre dans de nombreux domaines liés à la fantasy et à la science-fiction. Jeux vidéos, cartes, comics, covers, cinéma, animation… il touche à tout. Lui, l’enfant timide de l’internat, anime aujourd’hui des work-shop de Los Angeles à Tokyo en passant par Paris où il a élu domicile. Ses collaborations sont aussi nombreuses que prestigieuses. Il créé des personnages ou dessine les costumes pour le cinéma, Thor Ragnarok, le dernier Marvel, entre autres, c’est lui, tout comme le dernier né des studios Disney, Ant Man et la guêpe, avec un certain Michael Douglas. 
Il se distingue également dans l’illustration de cartes à collectionner, World of Warcraft, Magic – The Gathering, c’est encore lui. Il collabore également à la création de jeux vidéos, dont le fameux Splinter Cell et à de nombreuses publications de BD et Comics dont The New Avengers, Hulk2… Aleksi compte aujourd’hui parmi les « 100 meilleurs artistes internationaux », rien que ça !