L’idée lui est venue presque naturellement, une lumière, un déclic, une évidence ! Après 7 mois de travail et de préparation, Challenge Passe se déroulera le samedi 21 septembre prochain sous la direction de Manaia Salavea !

Une passion qui se partage

Du haut de son mètre quatre vingt sept, celui que l’on surnomme affectueusement « Nice », supervise et mouille la chemise pour que la première édition de « Challenge Passe » soit une belle réussite.

Ce projet un peu fou, Nice en a eu l’idée lors de sa formation au BPJEPS.  « Au cours de la seconde année, précise l’intéressé, nous devons concrétiser un projet sportif. C’est comme ça que j’ai eu cette idée en discutant avec mon épouse. Je voulais un projet qui fasse le lien entre la ville de Nevers, l’Uson et les gens. Le club, la ville, les supporters, les gens m’ont tant donné, il fallait que je leur rende. Lorsque tu es joueur de rugby, les gens viennent te voir jouer, il y a une connexion avec le public. Après chaque match, j’allais à la rencontre du public pour discuter, échanger, partager, savoir ce qu’ils avaient pensé du match. C’était important pour moi. Ça l’est toujours aujourd’hui ».

le but du challenge : réussir à enchaîner plus de 279 passes

battre le record du monde

Le challenge, car c’en est un, est de réussir à enchaîner plus de 279 passes (le record du monde établi au Pays de Galle est de 278) sur un parcours allant de La Maison des Sports au Stade du Pré-Fleuri sans que le ballon ne tombe au sol. « Cette première édition est un test grandeur nature pour voir si nous sommes capable d’égaler ce record et de le battre ».

Quelques 380 personnes seront réunies le samedi 21 septembre prochain. Cinq mètres sépareront les participants sur les deux kilomètres que compte le parcours. Quinze ballons passeront ainsi successivement entre les mains des joueurs de l’USON, ceux de Saint-Léger et de Sancerre, les féminines de l’USON, des sportifs handicapés, les maires de l’agglo, les jeunes du centre de formation et de l’académie de l’USON… « Il y a le challenge sportif, certes, mais l’esprit qui doit dominer lors de cette journée est celui de la fête et du partage, de la transmission des valeurs. Celles du rugby, mais aussi celles de la vie ! ». Il est comme ça Manaia. Humble
et généreux.
Et comme il n’est pas homme à faire les choses à moitié, le challenge sera suivi de nombreuses animations, de jeux pour les enfants, d’une séance de dédicace avec les pros de l’USON… et surtout d’une découverte des us et coutumes des Samoa, îles dont il est originaire. « Le partage, c’est aussi faire découvrir ma culture. Un grand repas Samoa (prévu pour 600 personnes) sera concocté par mon ami, ancien international de rugby Samoa, Henry Tuilagi et 2 Samoa de Hong Kong et d’Angleterre, dans la plus pure tradition des îles du Pacifique ». Et bien d’autres surprises encore proposées par Nice !

Retrouvez le programme de la journée sur www.rugbypasse58.com et sur le Facebook de l’événement