Recevez la Newsletter

Tous les jeudis, recevez les sorties du Week-end dans la Nièvre

CLÉMENCE LEPOUTRE-DUBOIS – LA VALEUR N’ATTEND PAS LE NOMBRE DES ANNÉES

Clémence Lepoutre-Dubois n’a que 11 ans et affiche un palmarès prometteur. Son truc à elle, c’est l’équitation. Une passion héritée de sa maman, Pauline, et de son papa, Xavier.

Mercredi après-midi, 14h, au Haras de La Cure à Ouroüer, au cœur des Amognes. Le temps gris, froid et pluvieux n’invite guère à se risquer dehors pour monter à dos de poney. Mais, il en faut plus pour dissuader Clémence, et sa meilleure amie Eva, de s’adonner à leur plaisir de faire une séance d’équitation.
L’histoire entre Clémence et les chevaux démarre alors qu’elle n’a que quelques mois. « C’était avec son papa », se souvient Pascaline émue d’évoquer ce souvenir. Il faut dire que dans la famille Dubois-Lepoutre, le cheval, les poneys, sont au centre de toute la vie de la famille. Pour Clémence, c’est presque devenu un mode de vie. Pas un jour ne se passe sans qu’elle ne monte l’un de ses quatre poneys.
« Pour moi, c’est un réel plaisir. J’aime mes poneys et ils me le rendent bien, que ce soit en balade dans la campagne ou lors
des différentes compétitions auxquelles je participe ». Et en la matière, la jeune collégienne affiche déjà un joli palmarès dont plusieurs titres de championne de France seule ou par équipe.

SAUT D’OBSTACLES (CSO) ET ENDURANCE
Si la compétition n’est pas une fin en soi pour la jeune cavalière, elle n’en demeure pas moins une source de motivation et l’occasion de sortir « un peu » notamment avec ses amies. Difficile de choisir entre l’endurance et le CSO (saut d’obstacles) les deux disciplines que pratique Clémence, tant elles sont différentes. Clémence confesse un penchant pour le saut d’obstacles « il y plus de sensations, il y a de l’adrénaline, l’enjeu des obstacles en plus, mais pendant les épreuves d’endurance on a tout le temps de découvrir de nouveaux paysages et on passe beaucoup de temps avec notre poney, jusqu’à 6 heures consécutives ».

Son premier titre de championne de France, Clémence le remporte alors qu’elle n’a que 8 ans. Un très bon souvenir avec un triple sans faute avec sa ponette Tavinsa des Bertaines. En endurance, Clémence obtient aussi de bons résultats. « C’est éprouvant, car c’est long. Il y a une vraie complicité avec ma ponette. C’est un vrai bonheur ». Clémence s’est alignée aux départs d’épreuves de 20, 40 et 60 kilomètres. 80 sont au programme cette année si les conditions sanitaires s’améliorent.

365 JOURS PAR AN
Pour sa maman Pauline, comme pour sa sœur Delphine, qui travaille au haras, les chevaux, les poneys, c’est 365 jours par an. Et pas seulement pour se promener. Curer les box, prendre soin de ses montures. C’est le quotidien de Clémence. « Cela fait partie du jeu et du sport et contribue à instaurer une vraie complicité avec mes poneys ». Une complicité qui comble Clémence qui a voué un amour sans faille pour ses poulains. « C’est peut-être aussi ce qui fait la différence en compétition ». Si l’avenir est devant elle, Clémence a déjà une idée très précise de ce qu’elle souhaite pour les années à venir : « Travailler au haras avec maman et pourquoi pas prendre la suite, mais avant, j’ai envie de faire de la compétition à haut niveau ». C’est plutôt bien parti.

PROFIL
Clémence Lepoutre-Dubois
11 ans. S’entraîne au Haras de la Cure à Ourouër, au cœur des Amognes.
Pratique le saut d’obstacles et l’endurance.
Palmarès :
Premier titre de championne de France à 8 ans.
Plusieurs titres de championne de France en individuel ou par équipe.

Par Stéphane Ebel
© SteFan Ebel

CLÉMENCE LEPOUTRE-DUBOIS

Par Stéphane Ebel
© SteFan Ebel