Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Compagnie des arcs des Amognes : Aux arcs citoyens !

Mardi soir, Saint-Benin-d’Azy, au cœur des Amognes. Un grand carré de pelouse bien vert, baigné de soleil. Au fond du terrain, des cibles, au milieu, des plots. Situé juste derrière le terrain de foot, le club de Tir à l’Arc des Amognes revient à la vie après des mois de confinement.

Qui, dans son enfance, n’a pas fabriqué un arc avec une branche de noisetier, une ficelle de botte de paille et affûter le bout des flèches avec le couteau du grand-père ? Le tir à l’Arc, un loisirs, certes, mais aussi et surtout un sport, discipline olympique dans laquelle un certain Sébastien Flute décrocha une médaille à Barcelone en 1992.

L’engouement

Créé en 2012, la Compagnie des arcs des Amognes c’est le bébé de Frédéric Duquenoy, Président-fondateur du club. Il en est également l’entraîneur et l’homme à tout faire. À 60 ans, on peut dire que niveau tir à l’arc il a roulé sa bosse. Depuis la région parisienne, d’où il est originaire, à Bordeaux, en passant par la Nièvre et Châtillon-en-Bazois, il ne se déplace jamais sans son arc. Il décroche même une médaille de Bronze aux championnats de France – catégorie tir nature – en 1979. « À la différence du tir classique, le tir nature se fait avec des cibles animalières (en carton) en mouvement ».

Une quarantaine de licenciés à la Compagnie des arcs

Frédéric fait des émules. Parti de zéro, mais avec le soutien de la municipalité et des habitants (le terrain est prêté à l’association par une habitante de Saint-Benin), le club compte aujourd’hui près de 40 licenciés de 8 à 15 ans dont un groupe de compétiteurs.

La démonstration par l’exemple

Passionné qu’il est depuis l’âge de 18 ans, Frédéric aime partager sa passion. Il m’a donc préparé le matériel nécessaire et adapté pour décocher mes premières flèches. « Un arc, c’est une poignée, deux branches et une corde. Les flèches sont en carbone avec trois ailerons (plumes) de deux couleurs différentes. Positionner la flèche sur la corde, bras gauche tendu (pour les droitiers), tirer sur la corde en amenant la main droite au niveau de l’œil, le bras tremble, viser le centre de la cible et lâcher… le tout en 6 secondes… Première salve de quatre flèches… 30 points sur 40 possibles.

« Bon score, certes, il paraît que c’est la chance du débutant, plaisante Frédéric ». Ok, on remet ça. Nouvelle salve de quatre flèches. Le score lui donne raison. On se prend au jeu facilement il faut l’avouer. Mine de rien c’est physique. Les muscles du haut du corps sont mobilisés, ceux du bras et de l’épaule en particulier. L’exercice demande de la concentration. Ce n’est pas si facile que ça en a l’air. Mais quelle satisfaction de toucher le cœur de la cible !

À mesure que je décoche des flèches, les membres de la Compagnie des arcs des Amognes arrivent pour s’entraîner. Il y a des filles, des garçons de tous les âges. Chacun vient avec son arc et ses flèches. On sent qu’il y a un vrai plaisir à se retrouver. Une convivialité qui fait le succès du club qui organisera en juillet 2022 une compétition nationale qui devrait réunir quelques 150 compétiteurs.

Quelques chiffres :

42 LICENCIÉS
(dont 14 jeunes)
5 ANIMATEURS DIPLÔMÉS
2 SITES D’ENTRAÎNEMENT
(intérieur et extérieur)

Infos pratiques :

1 Place de la République 58270 Saint Benin d’Azy
Tél : 06 14 04 22 13 –
Mail : compagniedarcdesamognes@gmail.com
https://arc-amognes.fr

Le club est à la recherche de sponsors et de partenaires, si vous souhaitez apporter votre soutien, n’hésitez pas à les rencontrer.

Compagnie des Arcs aux Amognes
Les archers de Saint Benin d’Azy © Stéphane Ebel

Par Stéphane Ebel

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail