C’est bien connu, les opposés s’attirent. C’est un peu ça Döppel Studio. Deux jeunes neversois associés dans une entreprise de Design, Lionel Dinis Salazar et Jonathan Omar.

L’art et la matière

Döppel, en français dans le texte c’est : qui a deux aspects dont un seul est visible ou révélé. Caractère de ce qui est composé de deux éléments de natures différentes. Lionel et Jonathan, respectivement diplômés des arts décoratifs de Paris et de la HEAR de Strasbourg, ont en commun le lycée de la com, Alain-Colas, et l’ESAAB (Ecole Supérieure d’Arts Appliqués de Bourgogne), à Nevers. Leurs parcours respectifs les ont fait se rencontrer et travailler ensemble sur des projets, avant de créer, en 2016, leur propre entité de design : Döppel Studio. Lionel et Jonathan, ce sont deux univers, deux écoles, deux visions différentes et complémentaires.

S’inspirer du contenu pour créer le contenant

Des créations artistiques et pratiques

À leur actif, déjà quelques faits d’armes et des créations remarquées et des sollicitations dans divers domaines. Bien qu’installés en résidence à Paris, aux Ateliers, c’est sur leur terre natale qu’ils viennent se ressourcer et créer. « Du côté de Donzy, chez un ami menuisier », précise Jonathan. C’est là qu’est né, entre autre, le projet Crystal Palace*. Crystal Palace, ce sont des objets 3D, dont un vase, en ossature de résine acrylique, plongés dans une solution minérale à haute température pendant plusieurs heures. Pendant la phase de refroidissement, des cristaux se forment de façon aléatoire tout autour de la structure, tels des objets remontés de l’océan. Le côté ART de Döppel.

Autre projet, autre champ d’investigation du studio, plus industriel, la création d’une collection de lunettes en acétate de cellulose pour la marque Vite Vu Bien Vu. « On s’intéresse au contenu avant de réfléchir au contenant et de créer ». Prochainement, c’est avec le vigneron Nicolas Delgutte, installé dans les côteaux Charitois, que Döppel va travailler sur une identité visuelle. « Les étiquettes, bien sûr, puis sans doute une série inédite de bouteilles pour la première cuvée. On connaît le vigneron, il nous reste à connaître son produit pour créer le contenant adapté ».

*expo : Objets / artefacts – Villa Noailles, Hyères – 2017

 

Rendez-vous sur leur site : doppelstudio.fr