Guillaume Vasselet : l’appel du BMX

Sa vie est rythmée par les bosses. Les petites occasionnées par des sauts parfois périlleux, et les plus grosses, celles qui donnent du relief aux chemins et sentiers sur lesquels les adeptes du BMX nivernais roulent leurs bosses !

Partout où on peut faire du BMX dans la Nièvre, il y a la patte Vasselet, ou plutôt la marque de sa pelle. Le BMX, c’est un peu une histoire de famille pour Guillaume. « Mon père faisait du moto-cross. Gamin, je le suivais sur les courses. J’aimais déjà les deux roues et les bosses mais j’avais peur de
la vitesse. Ce que j’aimais, c’était les figures, les sauts ! »
Pour Guillaume, ce sera donc le BMX. « C’est un peu le moto-cross du pauvre plaisante l’intéressé. J’ai essayé le moto-cross, mais j’avais peur de la vitesse. » Dès l’âge de 7 ans, Guillaume rejoint le club de BMX de Chalon-sur-Saône, une aventure au long cours durant laquelle il s’entraînera avec les « grands » étant le seul « petit ». Puis ce sera le foot, l’athlé et le basket, une discipline dans laquelle Guillaume montre plus que des prédispositions et intègre un Sport-études à Dijon.

La pelle du BMX

« Je n’aurais jamais dû arrêter le BMX » ou plutôt le mettre entre parenthèses. « Sauter, faire des figures, ça a toujours été mon truc ». Quand, jeune homme, il essaye le VTT, c’est à la descente qu’il s’adonne. L’adrénaline toujours. En 2007, Guillaume s’installe dans la Nièvre, du côté de Pont-Saint-Ours. Il découvre une terre accueillante mais dépourvue de piste de BMX. Qu’à cela ne tienne. à la force de ses bras et avec l’aide d’une précieuse amie, sa pelle, Guillaume s’en va, tel un pèlerin en quête de foi, chercher des spots pour BMX. Un champ, un bois, une forêt et même dans le jardin de ses maisons successives, Guillaume construit des champs de bosses. Au grès de ses pérégrinations des liens se tissent, des amitiés se nouent. Des rencontres qui comptent. Comme celle de l’adjoint au maire d’Urzy en 2011, Daniel Chalencon. « La commune d’Urzy avait ce projet de piste de BMX. Ils avaient répondu à l’appel à projets de la fédération de cyclisme qui souhaitait implanter une piste par département ». De fil en aiguille, Guillaume endosse le costume de chef de chantier et suit les travaux de la piste. En parallèle, il fait un retour remarqué en compétition « race » de BMX. Plusieurs titres de champion de Bourgogne, des participations aux championnats d’Europe et du Monde. Il hisse haut les couleurs de la Nièvre et du club de BMX des Bertranges dont il est aujourd’hui l’entraîneur général.

Simplement, librement

« J’ai cette passion pour le BMX sans structure officielle autour. Il y a ce côté libre dans cette forme de pratique et c’est ce qui me plaît. Au cours de toutes ces années, je pense avoir plus souvent tenu une pelle entre les mains que le guidon d’un BMX. Il ne faut pas grand-chose en fait pour faire du BMX. De la passion, de l’énergie et beaucoup d’huile de coude. Pour le reste, on trouve toujours des amis et une solution ».