KARINE ZEIMER – RÉGLÉE COMME UNE HORLOGE

Nom : Zeimer – Prénom : Karine – Surnom : Karinator – Signe particulier : Circadienne – Signe sportologique : Solitaire

ELLE COURT, ELLE COURT LA MALADIE DES TOURS
Le temps, elle le nargue sans cesse car il est bien incapable de la rattraper. Aucune emprise sur elle. La belle Amazone* quinquagénaire n’a pas d’âge sinon celui de ses baskets qui vieillissent, elles, prématurément. Les deux pieds dans le même sabot elle ne connaît pas, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il tombe des météorites elle court. Une chaussure devant l’autre chaque jour pour s’émerveiller de la nature qui l’entoure, des clins d’oeil d’Obi, son instant présent, un malicieux toutou Runner qui comme elle court sans laisse. Elle fait des tours mais jamais sur elle-même. Sans se retourner, car pour Karine, courir, c’est gagner des tours de vie en plus.


LA FOLIE DES GRANDES HEURES
Le chrono est une excuse, la compétition une raison pour se retrouver face au miroir, pas celui des alouettes, celui de l’estime de soi. Seuls les formats grand patron l’intéressent. Des défis XXL un peu fous comme faire le tour de l’horloge à clochepied, car chez les circadiens, l’heure se compte en jour. Oui Karine est folle et se plaît à le dire. La folie est d’ailleurs une constante dans la tête des ultras (pas ceux qui hurlent du Chantal Goya en grégorien dans un stade de foot).


LES 24 HEURES DU TEMPS
Elle pourrait donner son nom à une montre suisse, la sienne ne la quitte jamais, pas pour lui donner l’heure, elle a le soleil pour ça, mais le temps de savourer quelques silences intérieurs. Ces instants d’apnée philosophiques lui rappellent que les limites sont celles que l’on se fixe. La dernière des limites en date : Vierzon, premier week-end d’octobre 2020, championnat de France de 24 heures. 214,559 kilomètres parcourus… en courant avec un nouveau titre de championne de France Master 3 au bout du tour du jour. Tout ça réalisé sans trucages mais pas sans efforts. Attention à La Marche (près de La Charité-sur-Loire). C’est là qu’elle vit, pardon, qu’elle court. À ce propos, en marche, (athlétique) et en 24 heures, l’internationale Française licenciée au club neversois de l’AON n’a parcouru QUE 172,231 kilomètres et cette année, elle n’aura couru QUE 4000 kilomètres. Ça laisse rêveur, mais pas pour elle, rêver sa vie est son ordinaire. Elle court Karine, elle court, comme un ruisseau que des enfants poursuivent.


(*) Karine Zeimer a créé l’association Run Amazones qui a pour objectif d’unir le sport et le combat contre le cancer du sein.

PROFIL :
Karine Zeimer
Membre de l’équipe de France
Licenciée à l’AON
Palmarès :
Euuuuuuh, non en fait, ça serait trop long.