Recevez les bons plans du week-end

Tous les vendredis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

La Course d’orientation, késako ?

La course d’orientation, pour aborder la marche de manière ludique / Photo Adobe Stock - Ivan Kmit

Si la randonnée ou la simple balade manquent à vos yeux d’une part de défi, optez pour la course d’orientation ! Sportive, ludique et un peu cérébrale, c’est une discipline complète qui vaut la peine d’être testée !

La course d’orientation (ou C.O. pour les initiés) propose de rallier le plus rapidement possible, grâce à une carte et une boussole, des balises dans un parcours de pleine nature – atout de taille pour ceux qui aiment les chemins de traverse. Ce ne sont pas forcément les plus sportifs qui gagnent : « Certains participants sont plus techniques et trouvent les balises plus vite », témoigne Philippe Grangé, président de l’association Nord (Nièvre orientation raid découverte, l’unique club de course d’orientation du département). Comme c’est le chrono qui départage, mieux vaut avoir des jambes ET une tête. Cela dit, la discipline permet de faire du sport sans forcément s’en rendre compte : « Quand on est concentré sur la carte et les moyens les plus rapides pour rallier les balises, confirme Philippe Grangé, on en oublie sa carcasse ! » Certes, on peut faire de la course d’orientation pour gagner, mais rien n’empêche de la faire à son rythme et, comme les courses organisées ne sont pas si nombreuses (de Nevers, il faut souvent aller jusqu’à Dijon ou Orléans…), la discipline attire des participants de tous âges. « Typiquement, s’amuse Philippe Grangé, à l’arrivée d’une course d’orientation, on verra des gamins de 10 ans, des catégories seniors (de 21 à 39 ans, NDLR) des dames de 45 ans et un papy de 80 ! » S’il est possible de faire de la course d’orientation via un club et de se mesurer lors de compétitions, on peut aussi pratiquer pour le plaisir : attention, il faudra obligatoirement se munir d’une carte ultra-détaillée dont on obtient une reproduction auprès de l’association Nord moyennant un droit de tirage de 20 euros. « La cartothèque d’un club de C.O. représente en quelque sorte son patrimoine, au même titre que les chevaux d’un centre équestre ou les bateaux d’un club de canoë, justifie Philippe Grangé. Et l’élaboration d’une carte exige plusieurs savoir-faire et surtout beaucoup de temps, ce qui justifie son coût : 1 200 euros au km2. » Sachez enfin que la course d’orientation s’adresse à tous et peut se pratiquer à haut niveau, jusqu’aux championnats du monde. L’équipe de France compte d’ailleurs de très bons orienteurs : Thierry Gueorgiou, dit « Tero », est 14 fois champion du monde ! Respect.

Pratique : https://www.ffcorientation.fr

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail