Recevez les bons plans du week-end

Tous les vendredis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Le jour où je me suis réfugié dans une cabane sur pilotis dans le morvan

L’évasion se trouve sur un étang dans le Morvan / Photo par Antoine Gavory pour Koikispass

Le bout du monde se trouve à seulement quelques encablures de Nevers, à Saint-Didier-sur-Arroux, où Mathilde et Artus accueillent les visiteurs dans des cabanes sur pilotis. Un voyage instantané au bout du monde et de soi-même qu’a effectué le journaliste de Koikispass Antoine Gavory. 

Comme beaucoup, je me suis déjà imaginé pilote d’avion au Panama ou chercheur d’opale en Australie. Mais hélas, je ne suis pas Indiana Jones. Pourtant, l’envie d’aventures exaltantes est là. Ça tombe bien, le bout du monde est au cœur du Morvan, à une heure et demie de Nevers, au domaine de Marolles à Saint-Didier-sur-Arroux (Saône-et-Loire), où l’on séjourne dans des cabanes sur pilotis au milieu d’un étang. Celle du « Bout du monde » tient toutes ses promesses, autant que celle de « Beau regard » où j’ai décidé de me réfugier. « C’est la petite dernière ! », m’explique Artus, le propriétaire du domaine. « On a commencé par en construire une pour nous, puis on en a construit d’autres pour en faire profiter les visiteurs ».

Pour s’y rendre, il faut emprunter une barque. L’occasion de jeter un premier coup d’œil sur un paysage à couper le souffle qui n’a rien à envier aux grands lacs canadiens. À l’heure où j’arrive, le soleil se reflète dans les eaux et sature les couleurs. Autour, pas un bruit. Je suis à 5 000 mètres du village et à des kilomètres de toute agitation ; il n’y a que les poissons du lac qui font flip-flip-flap et mon cœur qui fait boum ! Lorsque j’arrive sur la terrasse, il ne me reste plus qu’une chose à faire : m’asseoir et attendre la nuit en laissant filer le temps. Délicieuse sensation…

Un voyage dans le temps

Côté confort, c’est assez spartiate : pas d’électricité, pas d’eau courante, des toilettes sèches et une nourrice d’eau pour se laver. J’ai l’impression d’être revenu des siècles en arrière. D’autant que le silence m’ouvre les écoutilles : le clapotis délicat de l’eau, les oiseaux qui se saluent pour la nuit, les fourrés caressés par le vent… 

Pour les repas, on peut transporter un barbecue par barque où l’on veut autour de l’étang, mais le domaine propose aussi des planches de produits locaux à commander, livrées sur la berge. C’est là aussi que, le matin, Artus et Mathilde déposent discrètement les paniers du petit-déjeuner fait maison. 

La nuit tombe enfin. Je suis coupé du vacarme du monde. C’est hallucinant. Quand une partie de la nature se couche, une autre se lève ; tout ce que l’on néglige le jour, couvert par le bruit, se réveille à nos oreilles.

Au bout du monde, on peut y passer un week-end ou même une seule nuit. Et on en repart avec la sensation étrange d’avoir fait un plongeon dans les origines de l’humanité. 

Infos pratiques : Les cabanes sur pilotis du Domaine de Marolles, Saint-Didier-sur-Arroux (71). À partir de 110 € par nuit. Tél. : 06 48 08 27 89 (Mathilde) et 06 76 12 38 67 (Artus). Prendre absolument : eau potable, pyjama (les nuits sont fraîches au bord de l’eau) et canne(s) à pêche. Infos et réservations sur cabanes-sur-pilotis.com

Antoine Gavory

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail