Salon du Livre de Paris – 2016. Faire le portrait d’un oiseau à la méthode Prévert est sans doute chose plus aisée que de tenter de percer Marguerite Michel. La discrète présidente cosnoise de Trait d’Union 58 depuis 1989 ne vit que de culture, de littérature et de cinéma, et est aujourd’hui devenue l’une des figures incontournables dans l’édition française.

Elle a reçu l’étoile européenne du dévouement civil et militaire, a été portée en 2015 au titre de Chevalier dans l’ordre National du mérite et pourtant Marguerite Michel ne se repose pas sur décorations :

« C’est une belle reconnaissance mais c’est surtout l’obligation de faire encore mieux ».

En stress ? Toujours. Depuis 28 ans, Marguerite Michel est « Le Salon du Livre de l’oeil et de la plume », dernier Salon du Livre national dans la Nièvre à attirer chaque année de plus en plus de visiteurs.

Pourtant rien ne prédestinait cette salariée du Journal du Centre à tutoyer les acteurs, grands éditeurs et les auteurs. « A l’époque on m’a demandé si je souhaitais développer la culture à Cosne. Je ne connaissais personne ni dans l’édition, ni dans le cinéma, mais nous avons convaincu les auteurs et les éditeurs à qui nous restons fidèles depuis le début ». Car, outre le salon, devenu un incontournable du grand chelem littéraire des écrivains et des éditeurs nationaux, Trait d’Union 58 organise toute l’année des soirées, des conférences, des concerts mais aussi le festival des avant-premières, dont la marraine n’est autre que l’égérie de Demy et Truffaut, Catherine Deneuve.

La culture pour tous

La culture, elle la veut accessible, peu importe la voie que l’on emprunte : « C’est normal d’aller voir des personnalités que l’on voit à la télé, mais tant que cela amène les gens à lire ou à s’intéresser au cinéma, notre mission est remplie ». Quand on tente de lui parler de projets personnels : « Continuer à étoffer ce que l’on fait », d’envie d’écrire ? « J’aimerais bien mais je n’ai pas le temps. Je lis de moins en moins, mais je me tiens informée ».
Entretien terminé, Marguerite repart à la pêche aux écrivains pour le salon 2016 du 27 au 29 mai.