Recevez les bons plans du week-end

Tous les vendredis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Profession : coiffeur-humoriste à Nevers 

Sylvain, coiffeur-humoriste de profession, et sa binôme, élodie / Photo par Romain Liger pour Koikispass

Il manie l’humour aussi bien que les ciseaux. Coiffeur-humoriste autoproclamé, Sylvain Duchesne a fait de son salon un cabaret permanent. Koikispass est allé à sa rencontre rue de la Revenderie à Nevers.

Il s’en est fallu d’un cheveu qu’il ouvre une pizzeria. Finalement, Sylvain Duchesne a préféré prendre la tête d’un salon de coiffure, mais sans se prendre la tête. Coiffeur-humoriste, c’est la profession qu’il s’est choisie. Sa bonne humeur, il la tient de son père.  « Lui était dans la banque et les assurances ; des métiers austères… » Tout le contraire de Sylvain, qui s’est donné pour mission de faire passer un moment agréable à ses clients. « Quand les gens viennent dans un salon de coiffure, on échange souvent les mêmes banalités. Alors, si on rigole, ça permet de passer un bon moment. » 

D’ailleurs, ceux qui franchissent le seuil du 2, rue de la Revenderie à Nevers ne viennent pas nécessairement pour une coupe : « On parle, on déconne, on boit un café. » Pour autant, Sylvain sait aussi se montrer discret, notamment avec l’un de ses fidèles de longue date : « Il ne dit pas un mot, se fait coiffer et repart. Avec lui, je ne fais pas le guignol. La première fois, je me suis dit que je ne le reverrais jamais… c’était il y a 14 ans ! » D’autres au contraire attendent la blague du jour. 

Duo de choc

En cas de panne d’inspiration, Sylvain peut compter sur Élodie, qui officie à ses côtés : « J’ai travaillé avec lui quand j’étais apprentie. Lorsqu’il a ouvert le salon, je le harcelais pour qu’il m’embauche. » Ironie du sort, c’est quand il lui dit « oui », au bout de 15 ans, qu’elle répond « non ». Et pour cause, elle est enceinte à l’époque. Peu importe, il attendra. Et le duo fonctionne : « On rigole tout le temps. On ne vient pas avec un boulet au pied le matin », dit-elle en souriant. Quand ils ne font pas leurs blagues dans le salon, ils se déchaînent sur les réseaux sociaux : « On s’amuse à faire des photos marrantes, explique Sylvain, et on les poste sur Facebook. » Alors pourquoi n’avoir jamais pensé à faire de la scène ? « Non, c’est trop de boulot ! C’est un métier ! » Mieux vaut un job deux en un, comme on dit chez les shampoings. 

Infos pratiques : Salon Sylvain Duchesne, 2, rue de la Revenderie, Nevers (58). Tél. : 03 86 61 18 25

Théâtre : Capilliculture, soliloque pour coiffeur chauve

Dans son salon Scalp, Gustave Fungini est un « génie du peigne, un Mozart du ciseau ». Problème : il est chauve, et pour lui chaque cheveu a une dimension politique. Va-t-il garder pour lui les confidences de ses clients ? Une aventure ébouriffante dans l’univers loufoque et décalé du comédien, clown de théâtre et musicien Michel Seib.

À voir au théâtre du Bonimenteur à La Charité-sur-Loire les 22 et 23 avril. Pour tout renseignement : theatredubonimenteur.wixsite.com/theatredubonimenteur

Antoine Gavory

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail