Recevez les bons plans du week-end

Tous les vendredis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Des cadeaux fabriqués autour de Nevers, faire le choix d’un Noël local

Pour faire du bien à la planète et à votre porte-monnaie, la rédaction de Koikispass vous a dégoté 4 idées cadeaux made in local. Beaux, uniques, haut de gamme et qui défendent une vraie façon de consommer et, où derrière le produit, se cache toute une histoire. 

Pourquoi acheter local ?

Pour répondre à la question, rien de mieux que de laisser parler Nathalie Hurtault, de la poterie Les Guimards : “Dans les années 2000, la vaisselle fabriquée on ne sait pas où a entraîné la fermeture de centaines de points de vente et de potiers, laissant des milliers d’employés sur le carreau”. Alors oui, c’est parfois moins cher ailleurs, souvent de moindre qualité mais aussi anonyme. Car acheter local, c’est acheter bien plus qu’un produit : c’est acheter un bout d’histoire, quelques heures de travail, de passion et d’imagination d’une femme ou d’un homme, un savoir-faire, une tradition et la fierté de savoir que l’on contribue à défendre son terroir. C’est une satisfaction certes économiquement impalpable mais qui procure des plaisirs bien plus profonds que celle de posséder. La meilleure affaire se fait souvent au détriment d’individus qui pourraient, un jour, être nos enfants…

Des artisans plein de talent

Antoine, journaliste chez Koikispass est allé rencontrer des artisans locaux et a sélectionné pour vous des idées de cadeaux originales à mettre sous le sapin. 

1 – Une robe unique Made in Nièvre

Avec Malam, soyez aussi unique que les vêtements pour femmes de Marie Remise.

Modèles uniques, les robes de chez Malam sortent tout droit de la tête de sa fondatrice et sont fabriquées à partir de tissus récupérés :
“À partir d’un motif, je vais imaginer une robe, un chapeau, une jupe… et la décliner en différentes tailles mais toujours en modèle unique.” Dans sa boutique colorée de la Place des pêcheurs, la styliste diplômée de l’ESMOD, première école de stylisme fondée en 1841, fait la preuve que l’on peut s’habiller 100% Nièvre, en haute couture et pas cher. Adepte du recyclage, elle n’emploie que des tissus chinés sur les vide-greniers ou auprès des déstockages et des particuliers : “Les patrons naissent de mon imagination. Ensuite j’adapte en fonction de ce que me demandent les clientes. Mais je crée avant tout ce qui me plaît.”

De La Charité à New-York

La marque charitoise a même défilé en 2015 à Times Square pour l’entrée en bourse d célèbre site Etsy, leader mondial de la vente d’artisanat en ligne : “Je veux défendre le Made in France et montrer que le vêtement de créateur n’est pas réservé aux personnes les plus fortunées.”

Infos pratiques : à partir de  25€ (accessoires), robes, pantalons, top, à partir de 65€, MALAM, 8 place des pêcheurs, La Charité-sur-Loire – 03 58 07 19 90 www.malam.fr

Marie Remise, magasin Malam à La Charité-sur-Loire © Romain Liger

2 – Un parapluie Haute-Couture

Guy de Jean, c’est la haute couture du “péplard”… créés par les plus grands stylistes… et fabriqués “cheu nous”.

En 1920, Tante Agathe fabriquait des ombrelles à Paris. Dans les années 60 son gendre Guy de Jean, estampillé nouvelle vague, va transformer l’entreprise en une multinationale à Donzy. Pierre, son fils, va développer le “péplard” haute couture grâce à un coup de génie : demander à deux jeunes créateurs alors inconnus d’imaginer leur collection. Leurs noms : Chantal Thomass et Jean-Paul Gaultier. Au total ce sont plus d’une centaine de modèles que les couturières de Guy de Jean découpent, assemblent et confectionnent dans les ateliers de Donzy, pour créer deux nouvelles collections par an : “Nous travaillons comme la haute couture pour rester en accord avec les tendances” explique Catherine de Jean. Ce qui a permis à l’une des dernières manufactures françaises de parapluies de draguer le marché nippon, le plus important du monde. 

La French touch

Depuis deux ans, Guy de Jean a même décliné nos couleurs nationales pour créer une nouvelle marque : “Le parapluie français” dont tous les motifs déclinent nos couleurs nationales ou encore les images d’Epinal comme la Tour Eiffel. Du 100% Frenchie fabriqué dans la Nièvre pour un parapluie qui vous suivra tout au long de votre vie.

Infos pratiques : Parapluies à partir de 59€, Guy de Jean, Usine de la croix d’Arnay, Donzy – 03 86 39 31 81 www.guydejean.com

3 – Une poterie design de St-Amand 

Quand on pense poterie, on pense invariablement au vase que l’on a vu trôner depuis tout gosse sur le buffet de la grand-mère. Les Guimards, eux, ont su prouver que l’on pouvait rester traditionnel et moderne

Tout est dans le nom : “Quand on dit potier on pense à l’artisanat un peu vieillot. On se fait alors appeler céramistes” explique Nathalie Hurtault qui a rejoint son frère au début des années 2000, une expérience de commerciale export en poche, pour reprendre la fabrique de leurs parents fondée en 1976. Chez Les Guimards, la poterie n’est plus ce traditionnel cadeau honteux de mariage que l’on cache dans le buffet. Exit les services à café déconstruits et flammés, place au design : “Quand la poterie a décliné dans les années 2007, nous avions le choix entre nous former ou licencier nos salariés. On a fait le choix du design”. Quinze ans plus tard, Les Guimards font partie des poteries en grès de Saint-Amand-en-Puisaye qui rivalisent sur les plus grandes tables.

Moderniser la tradition

Côté fabrication : “Rien n’a changé. L’argile est la même. La technique est celle de nos parents. Tout est dans la recherche de couleurs et de formes et d’une nouvelle image que nous avons voulu donner à notre fabrique pour monter en gamme”. Et même là, les amoureux du grès y retrouveront l’authenticité : “Les couleurs dépendent de tant de paramètres que les pièces sont quasiment uniques dans leur rendu”. En tous cas, on a eu, nous un gros coup de coeur !

Infos pratiques : Pièces à partir de 12€, Les Guimards, Bitry – 03 86 39 60 31 – Plus d’infos sur www.lesguimards.com

4 – Un produit de beauté bio et local

Offrir un savon pour Noël est-il indélicat ? Avec les Beaux Savons, vous offrez surtout un bout de terroir qui sent bon !

Ce qui est bon pour soi est bon pour les autres. C’est avec ce constat qu’Emilie Removille, ex-documentaliste, s’est mise à fabriquer des savons et des cosmétiques : “J’ai toujours fabriqué mes produits pour moi-même. En 2017, j’ai eu envie de faire quelque chose de manuel et d’artisanal.” Dans son atelier au fond de la cour, elle saponifie à froid des savons à base d’huiles essentielles du Berry 100% bio “Une condition pour avoir le label Nature et Progrès”, elle invente des savons et des saveurs comme le savon aux grains de café, le savon ménager pour les tâches ou le shampoing solide : “Il y a quelque chose de magique dans le fait de mélanger des produits pour en obtenir un autre”. Alors, on s’est posé la question : qu’est-ce qui différencie un savon artisanal d’un savon industriel ? Réponse : “La saponification à froid. Elle demande 6 semaines de séchage mais elle conserve toutes les propriétés des plantes. Dans la fabrication industrielle, la glycérine issue de la réaction chimique est retirée et vendue alors que c’est l’élément hydratant pour la peau”. 

Savons et cosmétiques

A côté des savons trônent aussi des baumes pour le corps, des sticks à lèvres, des crèmes de rasage, des shampoings solides (l’idéal pour préserver l’environnement) distribués dans le Cher et la Nièvre. 

Infos pratiques : Savons à partir de 6€, Les Beaux Savons, 10 rue de Massay, La Guerche-sur-l’Aubois – 06 31 75 38 81 – Plus d’infos sur www.lesbeauxsavons.fr

A lire aussi : 4 ateliers “découverte” autour de Nevers à offrir pour Noël

A lire Aussi : 4 idées de cadeaux de Noël fabriqués près de chez vous

Antoine Gavory

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail