Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Géocaching à La Charité sur Loire : récit d’une chasse au trésor

Géocaching à La Charité sur Loire
Géocaching à La Charité sur Loire

Depuis le temps que ça dure le confinement, il faut parfois réinventer les balades et trouver de nouvelles idées. Il fait beau, il fait chaud. En bon habitué des bois et des forêts, je décide de partir explorer les rues et ruelles de La Charité sur Loire histoire de changer un peu. Mais cette fois, pour pimenter le périple, je vais géocacher !

Le Géocaching utilise des données GPS pour rechercher des “caches” dans divers endroits de villes dans le monde. Une course d’orientation moderne qui vous conduit d’un endroit à l’autre d’une ville, d’un bois, d’un  lieu atypique à la recherche de caches dans lesquelles sont dissimulés des objets, généralement des petits “contenants” étanches dans lesquels on retrouve une feuille de route à émarger (genre check point) et des bibelots sans valeurs que vous pouvez prendre à condition de le remplacer par un autre.

C’est parti pour mon géocaching à La Charité sur Loire !

La préparation

Sac à dos, bouteille d’eau, quelques gâteaux. Pour cette sortie, pas de plans ni de cartes mais une appli téléchargée sur mon tel « géocaching ». Et en avant Guingamp. J’ai bien sur mis des chaussures de marche, c’est quand même plus confortable et adapté et, honnêtement, je ne sais pas pour combien de temps je pars, ni comment ça va se passer. Bref, mis à part la ville que je connais, le reste, c’est un peu l’inconnu. Go.

Un coup d’œil vite fait sur l’appli, a priori 12 caches sont sur La Charité et les environs. En voiture. Ma fidèle Rebelle, chienne husky, est du voyage. Elle aussi ça va la changer des bois. Nevers, A77, 20 minutes à peine et me voilà dans le centre de La Charité. Je me gare sur la place du marché, juste à côté de la mairie. Disque bleu. J’en prends pour 1h30 de stationnement.

  

Le départ de la chasse au trésor à La Charité sur Loire
Le départ de la chasse au trésor à La Charité sur Loire / © Koikispass

Le début de la chasse

Direction la place de l’Office de Tourisme, au pied de l’église. La première cache semble s’y trouver. L’appli m’indique que je suis à quelques mètres. J’avance. Je suis le point bleu qui avance sur le chemin jaune sur le fond de carte. Je me sens dans la peau d’un aventurier de Koh-Lanta à la recherche du collier d’immunité. Ouvrir l’œil, chercher la cache, trouver l’objet ou pas…

Le truc en plus dans les rues de La Charité, ville de mots, c’est de lever les yeux, regarder les façades des maisons, les devantures des boutiques… De jolies phrases y sont inscrites. Il se peut même qu’en les mettant bout à bout dans un ordre choisi on puisse en faire un texte. En tous les cas c’est savoureux. Je suis en peine avec la première cache, pas évident le géocaching à La Charité sur Loire. Je choisis de me diriger vers une autre. L’avantage, c’est que l’on peut faire les choses dans l’ordre que l’on veut. Direction le quai de La Chevrette, de l’autre côté de la Loire. Je traverse le pont et j’en profite pour observer le fleuve sauvage, se retourner et admirer la Ville et les remparts qui la surplombent. On en prend plein les yeux. Vraiment.

Géocaching en bord de Loire
Géocaching en bord de Loire © Koikispass

Eureka !

Je me dirige vers le quai Leopold Sangor. Profiter de la vue et des aires de repos. Le GPS vous guide. Impossible de se perdre et je sais de quoi je parle, moi qui ne suis pas super doué en orientation. J’arrive à l’endroit indiqué par mon smartphone, ma chienne me précède, se roule dans l’herbe fraîchement tondue. Je me renseigne sur le lieu et profite de la vue sur la Loire et l’ancienne digue qui servait autrefois à diriger le courant vers l’ancien port de la ville. Un endroit aujourd’hui très prisé des pêcheurs et des promeneurs. Et là, j’ai trouvé la cache et le trésor. Exaltant.

Des paysages pour en prendre plein la vue à La Charité sur Loire
Des paysages pour en prendre plein la vue à La Charité sur Loire © Koikispass

Retour dans le bourg, l’aventure continue

Une cache m’interpelle, celle des 84 marches. Comme il fait chaud, il fait soif. On imagine aisément comme se doit être agréable, hors confinement, de se poser en terrasse et de déguster une boisson bien fraîche… Mais là ce n’est pas le cas. Heureusement, j’ai repéré une fontaine sur la place de l’office de tourisme. Objectif : remplir ma gourde avant de poursuivre mon périple. Je suis les indications du GPS et me retrouve au bas des marches au km 1747 , sur le chemin de Saint-Jacques que l’on imagine emprunté par les pèlerins. Une à une, marche par marche, je gravis l’escalier. Je compte en même temps, 1, 2,3…. 12, 39, … puis 84. Entre-temps, j’ai trouvé la cache et l’objet. Une boîte, un crayon, une feuille. J’inscris mon nom, la date et Koikispass comme l’ont fait d’autres chercheurs avant moi. Je deviens bon. Et je me prends au jeu. Direction La Compagnerie. Son chemin me mène à travers les jardins du Prieuré, haut lieu de la culture locale. Je chauffe, je brûle et je trouve encore la cache. 3 sur 4, c’est pas mal pour un début. Même si je reste sur ma faim.

Le centre ville de La Charité sur Loire / © Koikispass

Régle N°1 du géocaching, ne pas renoncer…

Avant de retourner à la voiture, je décide de retourner sur mes pas à la recherche de la première cache, je ne renonce pas à mener à bien ma mission géocaching à La Charité sur Loire. Bien m’en a pris. Je tombe nez à nez avec une personne de l’office de tourisme. Après quelques échanges de courtoisie, elle m’informe qu’il y a parfois des différences entre ce qu’indique l’appli et le lieu où se trouve la cache. L’indice aurait dû me mettre la puce à l’oreille pourtant. Et, lorsqu’elle me montre l’endroit de la cache, je peux vous dire que je suis passé quatre ou cinq fois devant. Alors ouvrez l’œil !

Les trésors géocachés du jour / © Koikispass
Les trésors du jour / © Koikispass

Et pour finir

Un petit conseil, terminez votre périple par le quai de La Chevrette, l’endroit idéal pour se poser avant de repartir et, allez y avec vos enfants, nièces ou neveux, ils se prendront pour des aventuriers en quête d’un trésor ! C’est facile, accessible pour tout le monde, pas de compétition, pas de trophée si ce n’est celui d’avoir passer un bon moment ! J’espère vous avoir donné envie de tenter l’aventure par vous même, pour ma part j’ai passé un excellent moment et je rentre bien décidé à recommencer.

Infos pratiques pour votre géocaching à La Charité sur Loire :

La durée de ma chasse : 3h – mais vous pourrez y consacrer une journée en prenant votre temps
Office de Tourisme de la Charité : 5, place Sainte-Croix – 03 86 70 05 16
L’appli : geocatching / site web geocaching 

En complément de cet article : 8 jardins nivernais à découvrir pour embellir vos week-end

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail