Recevez les bons plans du week-end

Tous les vendredis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

J’ai dormi comme un loir avec vue sur la Loire à Nevers

La vue sur la Loire depuis l’une des chambres de l’hôtel Mercure à Nevers / Photo par Virginie Jannière pour Koikispass

Posé sur les bords de la Loire à Nevers, l’hôtel Mercure permet pourtant d’être aux premières loges pour profiter du spectacle apaisant du fleuve. Ce n’est pas franchement l’endroit auquel on pense pour faire une pause et casser la routine. Journaliste pour Koikispass, Virginie Jannière a tenté l’expérience. 

Depuis le pont de Loire, l’hôtel Mercure, voisin de La Maison, ne fait guère figure de star. Le regard préfère se porter plus haut, vers cette bonne vieille cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte. Pourtant une idée me vient en ce jour de février : et si, comme Alice au pays des merveilles, je passais de l’autre côté du miroir ? Et si, le temps d’une nuit, je prenais mes quartiers dans cet hôtel en forme de carré de sucre que j’ai tant refusé de voir ? 

N’écoutant que mon envie de voyager à côté de chez moi, me voici dans une chambre dont la vue a tout du panorama de carte postale. Face à moi, le pont de Loire trône, imperturbable, au cœur du décor. Allongée sur le lit, lovée dans un peignoir moelleux, je laisse filer le temps, au lieu de courir après comme trop souvent. À mesure que le soleil décroît, je me rapproche doucement de l’« heure bleue », tant aimée des photographes.

J’ai beau être à domicile, mon esprit vagabonde. Par la fenêtre, je me plais à regarder les gens. Et j’adore, au moins autant que Philippe Katerine au bar du Louxor. Deux copines jouent de la guitare en chantant devant La Maison – rêvent-elles de partir en tournée ?  –, un joggeur semble heureux d’en avoir terminé tandis que deux kayakistes troublent à peine l’eau de leurs pagaies. Non loin du skatepark, un jeune couple se bécote sur les bancs publics.

Plaisir des yeux et du palais

Assez médité, il est temps de descendre dîner dans la grande salle. La terrasse attendra les beaux jours. Surprise : moi qui croyais les hôtels Mercure réservés à la catégorie « hommes d’affaires atteints du blues du businessman » (ce séjour est parti pour me coûter cher en droits d’auteur), une grande famille de Neversois âgés de 3 à 97 ans se retrouve ce soir-là, heureuse de faire voler les masques pour déguster la cuisine du marché du chef Bruno Müller.

La nuit passe, douce et calme. Aux premières lueurs du jour, le spectacle depuis ma fenêtre a déjà repris (s’est-il arrêté, d’ailleurs ?). Un couple de hérons semble frimer entre les colverts alors qu’un ragondin bien en chair fait sa toilette matinale, totalement hermétique à la poésie du moment. Devenue intime du fleuve, je dois pourtant le délaisser pour retrouver l’effervescence du dehors. Mais rentrer chez soi n’est jamais aussi agréable que quand on a apprécié son voyage, aussi court soit-il !

Infos pratiques : Mercure Pont de Loire, quai de Médine, Nevers (58). Chambres avec vue sur Loire à partir de 99 €. Tél : 03 86 93 93 86. Infos et réservations sur mercure.accor.com

A lire aussi : Le jour où j’ai dormi chez une sainte à l’Espace Bernadette

A lire aussi : On a brisé la glace au Crapaud sonneur

A lire aussi : Nos bonnes adresses pour passer 24 heures à La Charité-sur-Loire

Virginie Jannière

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail