Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Guérigny, la ville du siècle des Lumières

Le Château Babaud de la Chaussade à Guérigny
Le Château Babaud de la Chaussade © Romain Liger

Quel est le point commun entre Arc-et-Senans (et ses célèbres salines) et Guérigny ? Ce sont les deux seules villes de France d’architecture XVIIIe, le siècle des Lumières. Et c’est sur cette identité que le maire actuel Jean-Pierre Chateau, passionné d’histoire et de sa ville, compte aujourd’hui pour faire rayonner Guérigny parmi les hauts lieux touristiques de France. 

Jean-Pierre Chateau, Maire de Guérigny
© Romain Liger

Elle pourrait s’appeler Babaudville tant son histoire est liée au fondateur des Forges. Avant lui, Guérigny n’est qu’un bourg de quelques maisons : Babaud de la Chaussade va entièrement construire la ville : forges, logements ouvriers, église… « ce sont les prémices du paternalisme industriel » explique le maire.

Le Château et son parc construits en 1746 et accolés sur 6 hectares aux forges illustrent ce faste du XVIIIe siècle. Après son acquisition par le Domaine Royal en 1781, le site accueille directeurs, sous-directeurs et l’administration des forges. L’un des pavillons servira même de pavillon de justice. Pour l’anecdote, Jean-Paul Sartre raconte dans Les Mots (1964) ses séjours chez son oncle Georges Schweitzer, alors ingénieur principal de marine.

Après une exploitation par la MGEN qui y accueille des enfants situation de handicap jusqu’en 1990 et après moultes péripéties, la municipalité en a fait l’acquisition en 2020.

Redonner les sites aux Guérignois

Le projet de Jean-Pierre Chateau est à l’image du XVIIIe siècle qui fut le siècle de la « reconnaissance de l’individu » : « redonner les lieux aux habitants ». Une partie est réhabilitée « dans les règles de l’art », et abrite des logements et une aire d’athlétisme ainsi que « un des seuls boulodromes couverts en France ». Un café, un lieu d’exposition, des logements pourraient y voir le jour : « C’est un projet à 10 ans. Je suis ouvert à tout et j’y crois assez pour convaincre ».

Guérigny, ville culture

Pour attirer les touristes, rien de tel donc que la culture : « Le XVIIIe, c’est le siècle de Voltaire, de l’Encyclopédie, l’ouverture vers la connaissance. Dans le travail de valorisation que nous souhaitons entreprendre, l’objectif est de poursuivre dans ce même esprit ». Acteur majeur dans la Guerre d’indépendance des États-Unis, Guérigny veut désormais devenir LA ville du XVIIIe siècle, et incarner le Siècle des Lumières.

À lire également

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail