Lire le
dernier MAG

Se connecter

Le Morvan, bientôt “réserve internationale de ciel étoilé” ?

Le ciel du Morvan au Haut-Folin / Photo par Emmanuel Clerc
Le ciel du Morvan au Haut-Folin / Photo par Emmanuel Clerc

Le Morvan pourrait bientôt être estampillé du label « Réserve internationale de ciel étoilé », comme l’est par exemple le ciel des Cévennes ou celui du Mercantour. Un projet que portent Pascal Pommé, maire de Chissey-en-Morvan, et Emmanuel Clerc, chargé de projet Ciel étoilé et responsable du pôle Transition – Économie du parc naturel régional du Morvan.

Qu’est-ce qu’une Réserve internationale de ciel étoilé ?

Emmanuel Clerc : C’est un label décerné par l’IDA, l’International Darsky Association, basée aux États-Unis, qui récompense les territoires dont la qualité du ciel est jugée exceptionnelle. Pour l’instant, une vingtaine de lieux dans le monde l’ont obtenu. En 2018, la SAB (Société astronomique de Bourgogne) – qui vient souvent observer les étoiles depuis notre parc – est venue frapper à notre porte. Avec 56 % de forêts et 45 % de prairies, notre territoire s’y prête bien.

Pascal Pommé : Parallèlement, nous devions retravailler à une charte 2020-2035 du parc du Morvan. La proposition de la SAB tombait à pic. Nous avons travaillé sur la « trame noire », le principe étant de perturber le moins possible le monde vivant avec nos éclairages publics, industriels et commerciaux.

Quelles sont les grandes étapes d’une telle labellisation ?

Pascal Pommé : Pour obtenir le label, il faut définir une zone d’excellence dite « zone cœur » par le biais de mesures de qualité et une « zone tampon » pour protéger le « cœur ». Notre dispositif concerne prioritairement 50 communes, mais c’est un projet à l’échelle de tout un territoire. La sobriété énergétique de ces communes inspire les autres. Le contexte de crise énergétique, sans qu’on le veuille, nous aide aussi. Même Avallon et Autun se sont engagées dans une démarche plus vertueuse de leur éclairage public. Parfois, il est difficile de reconnaître la beauté sous nos yeux, mais les habitants du Morvan sont tous conscients de la qualité de leur ciel.

Emmanuel Clerc : Notre cahier des charges comporte deux volets : une partie autour de l’éclairage public, avec des diagnostics de qualité de la nuit et un plan d’amélioration jusqu’en 2035, et une partie communication et animations autour de la nuit. Notre candidature a été déposée de manière formelle et officielle en janvier 2023. Nous en sommes maintenant à l’étape classique de discussions avec l’IDA.

D’autres territoires français ont-ils déjà été labellisés ?

Pascal Pommé : Oui, en France, nous sommes de bons élèves ! En 2013, l’observatoire du pic du Midi de Bigorre a obtenu le label, suivi des Cévennes en 2018, du Mercantour en 2019, du parc naturel de Millevaches en 2021, et enfin du Vercors en 2023. Nous avons un dossier de plus de 170 pages mais il suffit de voir une photo satellite de nuit pour voir un « trou noir » en France : le Morvan !

Quand pensez-vous avoir une réponse de l’IDA ?

Pascal Pommé : La préservation du ciel étoilé est désormais un sujet mondial ; cet organisme est victime de son succès et croule sous les demandes ! Nous espérons obtenir une réponse avant 2024 mais ce n’est pas une fin en soi, c’est un engagement. Il faudra ensuite le tenir et entretenir notre territoire.

Où aller pour admirer le ciel dans le Morvan ?

Emmanuel Clerc : Toute la zone « cœur » est exceptionnelle ! Dans la Nièvre, il s’agit du secteur compris entre Glux-en-Glenne, Fâchin, Villapourçon et Montlay. En Saône-et-Loire, il y a des ciels merveilleux vers Anost et Chissey-en-Morvan.

Pascal Pommé : Nous essayons actuellement d’identifier les sites les plus faciles d’accès et nous réfléchissons à l’installation de dispositifs comme des petits télescopes et des tables d’orientation. Mais un transat suffit déjà à regarder le ciel confortablement.

On entend parler désormais d’un projet d’observatoire à Château-Chinon…

Emmanuel Clerc : Il existe en effet un projet d’observatoire qui comporte un volet grand public et un volet scientifique. La Ville porte ce projet avec la SAB. Obtenir le label permettrait de gagner en notoriété et de travailler sur l’économie locale. Ce projet comprendrait l’installation de l’un des plus gros télescopes de France pour l’observation en direct et d’autres télescopes pour l’étude scientifique à distance. « Il est grand temps de rallumer les étoiles », écrivait Apollinaire !

Plus d’infos sur parcdumorvan.org

Propos recueillis par Virginie Jannière

Découvrir
Nos articles à la une
Randonnée sur les pentes du Morvan, rafting sur une rivière endiablée, boucle à vélo de 260 km pour découvrir la Nièvre autrement ou encore footing...
Ouvert en mai dernier, le Cinquante-huit à Nevers a choisi de mettre en scène le terroir autour de Nevers en faisant un casting de producteurs...
E-foil, catamaran, windsurf, paddle, canoë… Au cœur du Morvan, Baye et les Settons sont les deux destinations incontournables pour les amateurs de glisse et de...

Newsletter

Recevez chaque vendredi
les bons plans du week-end !

Concerts, spectacles, expos, brocantes, etc. directement sur votre boite mail

Recherche d'article

Sur cette pop-up, vous pouvez rechercher des articles.

Si vous souhaitez rechercher un évènement, vous pouvez le faire sur la page de l’agenda.

Pour rechercher un commerçant, des ventes privées ou des bons de réductions, rendez-vous sur notre annuaire des pros !

Communiquer dans Koikispass ?

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Votre message a bien été envoyé !

Merci pour votre demande d’information, vous allez être recontacté dans les meilleurs délais.

Cordialement
L’équipe Koikispass