Lire le
dernier MAG

Se connecter

Randonnée sur les rives du lac de Chaumeçon, le “petit Canada du Morvan”

Le dépaysement est garanti sur les rives du lac de Chaumeçon dans le Morvan / Photo par Romain Liger pour Koikispass
Le dépaysement est garanti sur les rives du lac de Chaumeçon dans le Morvan / Photo par Romain Liger pour Koikispass

A 1 h 20 de Nevers, le réservoir de Chaumeçon, lac artificiel datant de 1935, offre non seulement un dépaysement total – certains baptisent le coin « Le petit Canada du Morvan » – mais aussi une belle randonnée de 18 km : parfait pour une journée zen. 

C’est normalement du village de Brassy que s’élancent « officiellement » les randonneurs, alors que les musettes sont pleines en prévision du pique-nique. Lors d’un arrêt à Lormes, le serveur du restaurant Odessa nous a prévenus que le niveau du lac était bien bas à la suite de l’été caniculaire. Effectivement, en suivant la D6 direction Brassy, également joliment dénommée « route de la Grande Borne », on coupe la queue du réservoir dont les berges sont effectivement à découvert. Ce sera donc le Canada, mais un Canada dry, si ce jeu de mots pourri est permis !

Du coup, nous avons préféré piquer vers le hameau de Vaussegrois où un très joli chalet accueille des voyageurs ravis… Il est d’ailleurs régulièrement pris d’assaut ! Il est vrai que sa situation exceptionnelle face au lac, les activités proposées (pêche, canoë à la belle saison…) et le fait de pouvoir y télétravailler en font une destination de choix.

Un impressionnant barrage pour réguler le cours de la Seine

Voiture garée : nous voilà parés ! La randonnée suit dans cette portion le GR de Pays Tour du Morvan et Chemin Pèlerin, et offre au niveau des « Mouilles Collin » (le chemin gadouilleux justifie pleinement l’appellation) de beaux points de vue sur le lac (décidément bien bas). Au niveau du carrefour au nord-ouest du lac, il faut quitter le sentier pour piquer à gauche vers le haut du réservoir et découvrir ce qui en est à l’origine : l’impressionnant barrage dont la fonction est double, puisqu’il contribue à réguler le cours de la Seine en évitant des crues, ainsi qu’à produire de l’électricité. 

Lors des lâchers d’eau, le cours du Chalaux, la rivière qui se jette dans le lac, se gonfle pour le plus grand plaisir des amateurs de sports d’eaux vives : rafting, kayak… À ce niveau, on voit aussi de nombreux chemins desservant les coupes de bois qui rappellent que le Morvan a fourni Paris en bois de chauffage du XVIe siècle jusqu’en 1850. À l’époque, les « trains de bois » conduits par les courageux flotteurs descendaient par voie d’eau jusqu’à la capitale.

Après toute cette portion sans croiser personne, cette rive du lac est beaucoup plus aménagée : il y a une base de loisirs, le chemin suit très précisément les berges, et des passerelles de bois aménagées permettent de franchir les endroits marécageux et de se prendre pour des aventuriers, surtout quand on croise la cascade. Mais… à force de dire tout haut que le lac est bien bas faute de pluie, le ciel nous a entendus et a commencé à lâcher crachin puis pluie fine, avant d’y aller à grandes eaux, de quoi être « gaugés » en quelques minutes. Le moment idéal pour sortir la bâche (toujours avoir une bâche quand on part en rando, tou-jours !), l’attacher entre trois arbres et se faire un casse-croûte-café thermos, le temps d’espérer que ça se calme. Spoiler : ça n’arrivera pas.

Lac de Chaumeçon
dans le Morvan / Photo par Romain Liger pour Koikispass
Lac de Chaumeçon dans le Morvan / Photo par Romain Liger pour Koikispass

Beau même sous la pluie

En suivant la rive, on ne peut s’empêcher de noter que, même sous la pluie, même par temps gris, ce lac a quand même une sacrée beauté… Au niveau du bois de Chaumeras, un éco-lodge (très prisé des touristes lui aussi) offre une véritable immersion en pleine nature, avec énergie autoproduite et poêle à bois : lui aussi, nous l’avions repéré sur Airbnb, et là, sous les trombes, l’idée d’un feu de bois donne envie !

Trois quarts d’heure plus tard, nous voilà de retour sur la D6, et c’est là que l’on regrette de ne pas être partis de Brassy parce que Vaussegrois nous semble à l’autre bout du monde… Mais les fées du lac ou peut-être la chance permettront que le conducteur d’un break Volvo qui revient du bois nous prenne en pitié. C’est donc dans des effluves d’essence et dans la sciure que l’on retrouve notre point de départ. 

Morale de la rando : si tu trouves qu’à Chaumeçon le lac est un peu bas, garde tes remarques pour toi…

Infos pratiques : Boucle du réservoir de Chaumeçon au départ du village de Brassy. Distance : 18 km. Itinéraire à retrouver sur visorando.com / Hébergements : éco-lodge au bord du lac de Chaumeçon ou chalet de Vaussegrois à réserver via Airbnb. 

Emmanuelle de Jesus

Découvrir
Nos articles à la une
Du 7 au 9 juin à La Charité-sur-Loire, deux amies d’enfance, Stéphanie Bernard et Valérie Assadourian, vont organiser la première édition de Festival Yoga en...
Lancée en 2022 par un Nivernais, l’appli TootOtoor compte désormais plus de 2800 utilisateurs dans toute la Nièvre. Un réseau social qui permet de se...
Ouvert depuis un peu plus de deux ans à Nevers, Couleur Café sert tous les jours des plats végétariens maison. Et des douceurs sucrées à...

Newsletter

Recevez chaque vendredi
les bons plans du week-end !

Concerts, spectacles, expos, brocantes, etc. directement sur votre boite mail

Recherche d'article

Sur cette pop-up, vous pouvez rechercher des articles.

Si vous souhaitez rechercher un évènement, vous pouvez le faire sur la page de l’agenda.

Pour rechercher un commerçant, des ventes privées ou des bons de réductions, rendez-vous sur notre annuaire des pros !

Communiquer dans Koikispass ?

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Votre message a bien été envoyé !

Merci pour votre demande d’information, vous allez être recontacté dans les meilleurs délais.

Cordialement
L’équipe Koikispass