Lire le
dernier MAG

Se connecter

Au Crapaud Sonneur à Beaumont-Sardolles, on apprend à faire du froid son meilleur ami

Au Crapaud Sonneur dans le village de Beaumont-Sardolles, on se forme aux vertus du froid pour prendre soin de son corps - Photo par Romain Liger pour Koikispass

Au quotidien, on a plutôt tendance à se protéger du froid mais au « Crapaud Sonneur », un centre dédié au bien-être à Beaumont-Sardolles, à 25 minutes de Nevers, on apprend à aimer et à plonger dans le froid. Cyrille Couvenant et Valérie de Changy vous y enseignent les bienfaits de l’exposition au froid en théorie… et en pratique ! Koikispass s’est entretenu avec eux pour vous aider à mieux affronter l’hiver.

Dans notre culture, s’exposer au froid est contre-intuitif. On va plutôt chercher à s’en protéger. Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Le Crapaud sonneur : Même si elles sont avérées scientifiquement, les vertus de l’exposition au froid restent encore très peu connues du grand public. En France, Maurice Daubard, décédé en 2022 à l’âge de 92 ans, a longtemps été le seul à s’en faire le porte-parole. Ce yogi de Moulins-sur Allier est venu au froid pour guérir de la tuberculose alors que le corps médical ne lui accordait quasiment aucune chance de survie. Il a observé que ça lui faisait du bien et, à partir de 1956, il a commencé à s’exposer au froid tous les hivers. Cette méthode lui a permis de vaincre la maladie et il est devenu par la suite un yogi de premier ordre au niveau européen. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet et créé l’Institut Maurice-Daubard, qui propose des stages ouverts à tous chaque hiver. Nous avons eu la chance d’effectuer plusieurs stages en montagne avec lui et de l’avoir eu comme enseignant de yoga. Parmi les autres figures incontournables du froid, on trouve également le Néerlandais Wim Hof. Il a débuté en s’immergeant dans les canaux d’Amsterdam pour soigner sa déprime et s’est rendu compte que cela changeait sa perception du monde. Il touche aujourd’hui des milliers de personnes à travers le monde et forme des instructeurs à sa méthode. J’ai aussi (Cyrille) suivi des stages avec Leonardo Pelagotti, l’un de ses instructeurs. Un film retraçant sa vie, The Iceman, va bientôt sortir. Ces personnalités que sont Wim Hof et Maurice Daubard ont permis de vulgariser l’exposition au froid, mais c’est une pratique très ancienne qui existe depuis toujours dans le yoga.

Concrètement, quelles sont les vertus du froid ?

Elles sont tout d’abord physiologiques. C’est la gym de notre système cardiovasculaire. Notre corps est composé de 100 000 km de vaisseaux sanguins. Ce sont les tubes qui transportent le sang dans l’organisme. On est en quelque sorte dans la plomberie et c’est à nous d’entretenir ce réseau que nos vies sédentaires engourdissent. Le froid va mobiliser toutes les capacités adaptatives du corps. Il permet d’activer la microcirculation sanguine, qui favorise le bon fonctionnement de nos organes vitaux, ainsi que la thermorégulation, c’est-àdire le fait de maintenir le corps à bonne température. La seule manière de devenir moins frileux est de s’exposer volontairement au froid. Ce n’est pas en rajoutant des couches de vêtements supplémentaires. À chaque exposition, notre seuil de tolérance augmente. Le froid est également un moyen de prendre soin de sa peau et de booster ses défenses immunitaires pour éviter de tomber malade. Durant une exposition au froid, notre corps réagit et fabrique des globules blancs. Ces globules blancs sont notre armée intérieure. Enfin, du fait de l’excitation qu’elle provoque, l’exposition au froid entraîne la sécrétion d’hormones comme l’adrénaline, la sérotonine et la dopamine, qui favorisent la joie et la détente. Et tout cela, soulignons-le, gratuitement !

Le froid est donc un remède à portée de tous…

Lorsqu’on se met au froid, on fait vraiment travailler tout son corps. Le corps a besoin de travailler pour être en bonne santé. On le voit, la sédentarité est un problème de santé publique majeur à l’heure actuelle, qui a pris de l’ampleur avec la crise du covid. Avec le froid, on applique tout simplement les lois du vivant. Notre confort moderne nous coupe des capacités de notre corps. Or ce qui n’est pas utile finit invariablement par disparaître. S’exposer au froid est une manière de reprendre le pouvoir sur sa vie ; c’est une médecine accessible à tous.

La difficulté est d’être conscient qu’avec le froid on se fait du bien…

C’est pour ça qu’il est important d’avoir les outils et d’être accompagné. Il faut apprendre à gérer l’inconfort, ce qui constitue une autre vertu du froid, cette fois sur le plan psychologique. Tout est question de posture. L’essentiel est de ne pas subir la situation mais d’accueillir le froid en conscience en plongeant dans son souffle et dans ses sensations. Passé le moment de saisissement, on va sentir que le corps et le système nerveux s’adaptent. On apprend ainsi à s’adapter à d’autres situations inconfortables suscitées par notre vie personnelle ou professionnelle. Le froid est une façon de s’entraîner à gérer le stress. C’est pour cela qu’il ne faut pas le voir comme un défi mais plutôt comme un apprentissage.

Fuir peut-être une manière de se protéger…

Lorsque nous sommes face à un danger ou en situation d’inconfort, c’est notre système nerveux dit sympathique qui s’enclenche. C’est celui qui nous protège depuis la nuit des temps face aux agressions extérieures et qui provoque des attitudes de fuite ou de combat. C’est ce que l’on appelle l’instinct de survie. Mais en parallèle il existe le système nerveux parasympathique qui favorise le calme et la détente en abaissant le rythme cardiaque et en régulant la respiration. Quand on active le parasympathique, on ne réagit pas mais on accueille : on prend du recul et on gère le stress. C’est précisément ce que l’on apprend en s’exposant au froid en conscience et dans le calme.

Justement, que propose le Crapaud sonneur pour s’initier aux bienfaits du froid ?

Nous avons créé trois formats différents pour faire découvrir le froid : la « Matinée Froid », la « Journée Celsius » et le « Week-end Celsius ». On commence toujours par une réunion préparatoire pour présenter les vertus du froid. Passé la théorie, on fait des exercices de yoga pour provoquer un afflux d’énergie dans le corps, et des exercices de respiration, notamment de rétention d’air, pour détendre le mental et activer le parasympathique. Après cette préparation, nous sommes prêts pour l’immersion dans l’eau, qui se fait dans notre piscine. La pratique se termine toujours avec le réchauffement et la récupération complète. Pendant la « Journée Celsius », nous proposons aussi l’exposition à l’air froid avec une balade dans la nature, vêtu d’un simple maillot de bain. Ici aussi, ce qui compte c’est de se détendre, de respirer et de rester connecté à ses sensations. On termine la journée par l’exploration d’un autre extrême, le très chaud, avec un long sauna traditionnel en pleine nature. Et pendant le « week-end Celsius », on aborde encore un autre type d’exposition au froid. Après chaque exposition au froid (ou au chaud), on prend le temps de se réchauffer par des exercices et de récupérer avec de la relaxation et du repos. C’est essentiel pour que l’expérience soit positive. Car le but premier est de se faire du bien en s’autorisant à explorer son potentiel et ses limites pour apprendre à mieux se connaître. Le corps humain est plein de ressources. Tout ce qu’il faut, c’est en avoir conscience. C’est l’une des vocations du « Crapaud Sonneur » que de transmettre ce savoir au plus grand nombre. Le bien-être est accessible à tous, avec des pratiques simples et naturelles.

Propos recueillis par Renaud Charles

Infos pratiques : Le Crapaud Sonneur, Beaumont-Sardolles. Infos et réservations au 06 81 49 14 88. Prochaine « Journée Celsius » le samedi 16 mars. Plus d’infos sur lecrapaudsonneur.com. À voir sur Arte replay ou arte.tv « Se soigner par le froid – Notre corps aime-t-il être glacé ? »

Découvrir
Nos articles à la une
Perché sur la colline de Sancerre, le château de Sancerre s’invente une nouvelle vie. La Tour des Fiefs, seul vestige encore sur pied de l’ancien...
Cerfs, biches, daims, chevreuils, sangliers, mouflons, bisons… Tous ces animaux sont visibles dans leur habitat naturel au Parc naturel de Boutissaint dans l’Yonne, à une...
Un petit City break dans la banlieue de Nevers ? A deux heures de train du Palais ducal, Koikispass vous embarque pendant 24 heures pour...

Newsletter

Recevez chaque vendredi
les bons plans du week-end !

Concerts, spectacles, expos, brocantes, etc. directement sur votre boite mail

Recherche d'article

Sur cette pop-up, vous pouvez rechercher des articles.

Si vous souhaitez rechercher un évènement, vous pouvez le faire sur la page de l’agenda.

Pour rechercher un commerçant, des ventes privées ou des bons de réductions, rendez-vous sur notre annuaire des pros !

Communiquer dans Koikispass ?

Recevez les bons plans du week-end

Tous les jeudis, les idées sorties du week-end dans votre boite mail

Votre message a bien été envoyé !

Merci pour votre demande d’information, vous allez être recontacté dans les meilleurs délais.

Cordialement
L’équipe Koikispass